AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 We got married !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: We got married !    Jeu 19 Juil - 19:39

Il fait calme, trop calme. Cela fait dix minutes que je suis en voiture, seul, sans aucun des membres. Cela fait quelques temps que nous avons commencé à faire des apparitions en solo dans différents domaines que la musique, tels que les émissions de variétés, les drama ou autre. Notre popularité ne cesse de croître de jour en jour et cela me réchauffe le cœur, même si je suis un peu triste de ne plus faire de composition depuis un moment, je me sens vide... Mais bon, à ce qu'il paraît le projet qu'on m'a confié va m'occuper pendant les trois prochains mois, ce qui est immense quand on y pense. Ma musique dans les oreilles, je regarde défilé le paysage alors que le véhicule se dirige vers une location qui m'est inconnue. Sans aucune information sur le lieu ou encore ma présence là-bas, je me laisse porter par les quatre rouge de la voiture noire. Après quelques minutes, le chauffeur annonce que son travail se fini ici. Je le remercie et descends du véhicule. Je suis accueillis par plusieurs caméraman qui filment le moindre de mes faits et gestes. Je les salues discrètement, puis je tente d’ignorer la présence des caméras pour paraître le plus naturel possible. J'arrive dans un immense parc qui est entièrement décoré comme pour les grandes cérémonies. Des banderoles de dentelles blanches et des ballons décorent l'endroit et il y a même des tables  placés devant une petite estrade improvisé. Un groupe de personne vient me trouver. Je reconnais un des présentateur très célèbre ici, et je remarque très vite que les personnes formant le groupe font parti du staff. Je m'incline légèrement en saluant mon aîné et il me salue en me disant qu'il est heureux que je sois présent ici. Je lui souris et  il me le rend avant de me donner quelques consignes. Il me prévient que bientôt tout sera prêt , mais que je dois suivre les demoiselles là-bas et qu'elles me conduiront dans la loge réservée pour moi. Je ne me pose pas de question, et je le remercie avant de me faire guider. Je traverse une allée parsemé de pétales blancs, avant d'arriver dans un petit bâtiment où une loge est installée pour une personne. Des maquilleuses viennent de suite s'occuper de moi et des stylistes me déposent un costume dans lequel je dois me changer avant de retourner dehors. Pendant que mon maquillage est entrain de se faire, je passe mon temps sur les jeux de mon téléphone pour accélérer l'attente et dès qu'elles ont finis, je me change dans un costume cravate blanc qui me scie à la perfection. Je me regarde dans le miroir. Je ressemble à un jeune marié.

Je souris à cette réflexion , puis me dirige hors de la loge. Un membre du personnel m’accueille dès ma sortie et me demande de me stopper net. Il pose un doigt sur l'écouteur qu'il a dans l'oreille et après un moment, il hoche de la tête et me demande de le suivre. Je commence à être nerveux et j'ai l'impression que cela va se voir sur les caméras. Un bruit qu'il n'y avait pas à mon arrivé résonne dans l'air paisible de Séoul et je me demande d'où proviennent les voix de toutes ces personnes. Le parc est alors rempli de personnes. Je peux facilement toutes les reconnaître. J'aperçois Seventeen qui sont assis à table, mais trois membres du groupe qui a fait récemment ces débuts dans notre agence : FHF.  On me demande de monter sur l'estrade et de m'installer à la droite du présentateur qui me sourit. Un tonnerre d'applaudissement se fait entendre quand je monte les marches de la petite scène et une fois en place, le calme reprend le pas avant que l'hôte ne prenne la parole. Je regarde un peu la foule qui se trouve assise devant moi, tout en robe et costard. Les caméras filment les personnes devant moi, ou encore sur les côtés. Moi, je suis concentré sur les membres de mon groupe qui sourient et chuchotent entre eux en me regardant. Qu'est-ce qu'il se passe ? J'entends un autre tonnerre d'applaudissement et je tourne la tête vers la droite quand Manon, leadeuse de FHF, monte aussi sur scène. Je reste bouche-bé devant sa beauté, et je ne sais retiré mes yeux d'elle. Elle a l'air timide et un peu stressée. Je veux m'approcher d'elle pour la saluer, mais je m'en fais empêcher par la voix du présentateur qui résonne. Je tourne alors la tête vers elle et elle me regarde. Je me permets de lui sourire et de lui mimer un petit ''fighting'' encourageant.

Bienvenu à tous et à toutes. Nous sommes réunis ici aujourd'hui en ce jour spécial pour fêter un événement particulier. Cette bonne nouvelle concerne Manon , de FHF et Woozi de Seventeen. C'est enfin, le retour des couples et donc de ...
Le public fini la phrase en criant « We got Married » et je comprends de suite que nous sommes dans la fameuse émission télévisé qui marrie deux idoles pendant un certain temps, leurs donnant des défis, les faisant vivre ensemble et autre. Je suis choqué. Pas dans le mauvais sens, mais je ne m'attendais pas du tout à cela. De plus , ce genre d'émission c'est plus Mingyu qui le fait, mais pourquoi moi ? Quoiqu'il en soit, je n'ai pas le temps d'y penser plus que le présentateur se tourne vers nous et nous demande de nous avancer sur scène, et de nous rapprocher l'un de l'autre. Nous le faisons, même si nous sommes un peu gênés et l'homme nous demande de tendre notre main. Je me mordille la lèvre et me tourne vers Manon et, en un rien de temps , nous avons tout les deux une bagues au majeur de la main gauche, nous faisons comprendre que l'annulaire sera pour le vrai mariage. Je vous déclare mari et femme ! dit-il avec un immense sourire qui à l'air sincèrement rempli de bonheur !

marié:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Sam 21 Juil - 20:10

Je me mordille les lèvres en regardant par la fenêtre, ne cessant de passer les musiques sur mon mp3, n’en trouvant aucune pouvant calmer la nervosité qui ronge mon cœur. On m’a annoncé que j’allais participer à une activité qui m’occuperait plusieurs mois, trois exactement, et je n’ai aucune information sur celle-ci et sur ce que l’on attend de ma part. Il ne m’en faut pas plus pour me mettre dans tous mes états psychologiques et nerveux que même mon petit début en tant qu’idole n’a pas arrangés. Je laisse la chanson « Simple » de Woozi et la met en boucle comme je le fais lorsque je ne parviens pas à me tenir tranquille. Est-ce que l’on va me demander beaucoup de choses ? Serais-je à la hauteur ? Encore et toujours les mêmes doutes qui étreignent mon cœur alors qu’en ce moment, la présence de mes amies ne serait pas de refus. Le voyage est particulièrement long et je m’impatiente en sentant en même temps le stress augmenter au fil des secondes. Nous allons probablement mettre une petite pause à l’activité récente de mon groupe et cela me gêne un peu puisque nos débuts ne datent pas d’il y a deux mois. Je sens alors que la voiture ralentit et je tourne mon regard toujours rempli de questions et d’inquiétude vers le chauffeur qui me prévient donc de l’arrivée au lieu de ma mystérieuse activité. Je le remercie d’une petite voix et descend du véhicule, rapidement prise de surprise par les caméras m’accueillant en me filmant. Je m’incline en leur jetant un petit regard inquiet et un petit sourire crispé et m’avance dans un parc entièrement décoré. L’on peut apercevoir tout autour des banderoles et des ballons blancs et je vois même une petite estrade et des tables placées devant. Je fronce un peu les sourcils après m’être un peu émerveillée et tente de desceller un sens à tout ce décor de cérémonie. Je suis abordée par un homme que je ne reconnais pas accompagner d’un petit groupe également fait de visages inconnus à ma connaissance. Je les salue en m’inclinant doucement sans vraiment savoir à qui je fais affaire. Je ne comprends pas lorsqu’il me dit qu’il est heureux que je sois là et que bientôt tout sera prêt. Cette incompréhension commence un peu à m’exaspérer mais je hoche tout de même la tête dans un sourire crispé. On me guide ensuite jusqu’à un bâtiment et je me demande si cela prend toujours autant de temps de préparer je-ne-sais-même-pas-quoi. C’est la première activité en dehors de FHF que je fais et cela ne fait qu’empirer mon état de stress intense. On m’amène dans une loge semblable à celle d’avant un concert sauf qu’elle n’est que pour une personne. Je me demande alors si cette activité ne sera que pour moi ou s’il y aura d’autres participants et si oui, qui ? Des maquilleuses viennent s’occuper de moi et des coiffeuses aussi et je me perds dans mes pensées en les laissant faire, perdues dans toutes ces questions sans réponse qui me torturent depuis l’annonce de ma participation à cette mystérieuse activité. Après un loooong moment, les maquilleuses et coiffeuses me laissent tranquille et l’on m’apporte une robe. Je suis plutôt surprise mais obéis comme on me demande de l’enfiler. On me demande de me dépêcher car je suis apparemment en retard et rien qu’à voir la tenue, je me dis que ça ne va pas être simple. J’enfile la robe et une des femmes qui s’est occupée de moi m’aide à monter la fermeture éclair dans mon dos. Je passe une main dans mes cheveux qu’elles ont par miracle su boucler et observe dans le miroir mon reflet dans cette robe simple mais que je trouve vraiment magnifique.

Je mets des petits talons qui ne me font –pour une fois- pas dépasser les 1m62 et me dirige à l’extérieur de la pièce. Derrière, un membre du staff m’attend et me pousse doucement à me diriger vers la sortie du bâtiment. Lorsque j’arrive à l’extérieur je remarque que le parc est à présent rempli de personnes installées aux tables auparavant vides. Je repère immédiatement mes amies et leur fais signe sans qu’elles ne me voient à ma petite déception mais je n’ai pas le temps de m’y attarder puisque l’on me demande de monter sur l’estrade que j’avais repérée un peu plus tôt. Je suis un peu prise par surprise lorsque je découvre qu’en haut des marches que je monte en soulevant ma robe peu pratique, Woozi est également présent dans un costume renversant et si anormalement et parfaitement parfait. Je suis mal à l’aise, je ne sais pas où me mettre alors que les caméras, les trop nombreuses personnes présentes et Jihoon ont tous les yeux rivés sur moi. Qu’est-ce que je fais là ? La nervosité doit se lire sur mon visage, j’aperçois ma meilleure amie tout sourire un peu plus loin mais cela fait tout sauf me rassurer. Je tourne mon visage vers Jihoon et le sourire qu’il m’offre avec son petit fighting font rougir mes joues et détourner le regard. Mes pensées sont embrumées par mon incompréhension et je remets nerveusement cette robe dans laquelle je ne suis pas très à l’aise.

* Bienvenue à tous et à toutes. Nous sommes réunis ici aujourd'hui en ce jour spécial pour fêter un événement particulier. Cette bonne nouvelle concerne Manon , de FHF et Woozi de Seventeen. C'est enfin, le retour des couples et donc de ...*

J’écarquille les yeux quand tout le monde termine la phrase en criant « We got married » et mon sang ne fait qu’un tour dans mes veines. Je n’avais entendu que très vaguement parler de cette émission mais il n’est pas difficile de deviner de quoi il s’agit. Je tourne la tête vers Jihoon, déboussolée par la situation qui est en train de nous arriver. L’homme entre mon ultimate et moi nous demande de nous rapprocher l’un de l’autre. Je m’exécute timidement et rougis quand je le vois mordiller sa lèvre inférieure. Je baisse les yeux, gênée par la cérémonie qui est en train de se dérouler alors qu’il nous demande ensuite de tendre la main. J’observe la mienne comme elle se retrouve ornée d’un anneau semblable à celui de Jihoon autour de nos majeurs et la phrase qui suit fait l’effet d’une bombe au creux de mon cœur. Est-ce que… je viens de me marier avec Lee Jihoon ? Je lève mon regard brillant vers le jeune homme devant moi et reste paralysée à l’idée que par le biais d’une émission entre idoles, mon rêve se réalise.

Mariée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Sam 21 Juil - 20:19

Le présentateur nous regarde fièrement et nous demande d'aller nous installé sur la table au centre juste devant la scène. Il nous explique qu'un cérémonie de mariage n'est rien sans des discours de la part des proches et bizarrement je redoute le pire. On nous fait signe du côté par lequel Manon et monté , et je pose ma main sur sa taille pour la guider doucement vers les escaliers. De plus près, je peux admirer la beauté de la jeune fille et sa robe qui lui va a ravir. Je regarde surtout ces yeux dans lesquels je me perds, puis je reviens à moi , et dès que nous sommes en bas des marches, je lui propose mon bras pour qu'elle enroule le sien autour. Elle le fait de manière tout timide, et je souris en la voyant ainsi. Je n'ai pas eu l'occasion d'en apprendre plus sur elle, était donné qu'elle et son groupe ont eu des débuts chamboulés, mais j'ai hâte de faire un peu plus sa connaissance à travers l'émission. Nous arrivons devant la table et remarquons très vite qu'il n'y a qu'une seule chaise. Je me sens de suite nerveux et ne sais quoi faire. Mon regard balais l'horizon pour voir qu'il n'y a pas d'autre fauteuil libre.

- Assied toi, je t'en prie Dis-je en lui reculant la chaise pour qu'elle ai plus facile.

Elle hésite un moment, mais n'a pas le temps de s'exécuter que le présentateur nous demande à tout les deux de s'asseoir. Je suis alors toujours confus, jusqu'à ce que la voix de mon leader , me propose de l'installer sur mes genoux et cela est presque acclamer par la foule. Je la regarde alors, les joues rouges et elle aussi à l'air gênée.

- Je-je.. Ca ne te dérange pas... De -de t'asseoir sur m-moi ? Je veux dire s-sur mes genoux ?

Elle n'a pas vraiment le choix et alors que je m'installe , je lui fais un petit signe de la main, comme quoi elle peut me rejoindre. Elle vient maladroitement se poser sur mes genoux et pour être sûr qu'elle ne tombe pas , je passe mes bras autour de sa taille et la tient fermement.

- Tu me dis , si ça t’incommode. soufflais-je d'une petite voix, pour masquer mon embarras.

C'est la première fois de la vie que je suis aussi proche d'une fille et je sens mon cœur battre la chamade alors que mes mains sont moites à un point que je suis triste de les poser sur ses courbes si finement dessinées, et mise en avant grâce à la robe. Une fois que nous sommes tout les deux plus ou moins bien installés, je vois nos groupes respectifs montés sur scène avec un sourire jusqu'aux oreilles. Ils commencent tous à prendre la parole et leur discours me font vraiment penser à ceux qu'on peut entendre dans les mariages. De temps à autre, un des membres de Seventeen sort une anecdote ou une petite remarque embarrassante sur moi et je ne fais que rire gêné, avant de baisser la tête. Pourquoi dire tout cela devant elle ? Elle n'a pas besoin de savoir que je m'endors facilement, ou que le matin, j'ai les cheveux en bataille. D'ailleurs , elle n'avait pas besoin de voir les photos, elle découvrira cela au fil des trois mois. Lorsque mon groupe a fini , c'est au tour de FHF de prendre la parole. Elles le font toutes avec une joie aussi immense que Seventeen. Je fronce soudainement les sourcils quand je ne comprends pas la jeune basané qui fini son discours avec une phrase en français '' tu peux enfin te marier avec lui ! Ton rêve devient réalité Ma-chan '' Je ne sais pas si la production va traduire la phrase alors j'approche ma bouche de l'oreille de Manon, et lui demande ce que son amie a dit, puisqu'il m'est impossible de la savoir. Elle me regarde gênée, et alors qu'elle ouvre la bouche , nous nous faisons interrompre encore par le présentateur qui nous annonce notre départ imminant vers la première mission.

Avant de découvrir votre nouveau chez vous, étant des idoles, vous devez promouvoir votre mariage et c'est avec l'aide de JongJin Bong que vous allez réalisé cela. Une voiture vous attend près de l'entrée mais avant cela, les mariés ne peuvent pas quitter la cérémonie sans un baiser au moins


Des sourires niais et excités naissent sur le visage de tout les invités et je me sens rougir encore. J'ai l'impression que mon teint naturel va être remplacer pendant trois mois pour faire place à la couleur de l'amour. Toujours assise sur mes genoux, je m'approche d'elle lentement et dépose mes lèvres sur sa joue ,ce qui est un énorme pas pour moi. Je baisse de suite la tête, bien trop embarrassé par ce que j'ai fait et je la regarde alors le cœur battant. Son visage est gêné, mais étrangement ses yeux brillent et je trouve que leur éclat est vraiment magnifique. Je souris en la voyant ainsi, puis lui propose de se lever pour s'évader de cette cérémonie. Dès que nous sommes debout, les invités en font de même et commencent à s'aligner sur les bords de l’allée pour nous applaudir. Nous avançons lentement vers notre véhicule , sous des lancements de pétales de la part de toutes les personnes présentes. Je souris, étrangement heureux à cette sensation que je suis entrain de ressentir, et j'espère que Manon ressens la même chose. Ma main se glisse alors dans la sienne et je viens entrelacé nos doigts pour lui donner une furtive étreinte , tentant de la rassurer, le plus important est qu'elle apprécie cette nouvelle expérience. Notre vision parsemé de pétales blanches, nous arrivons enfin devant la voiture ornée de fleur et de rubans. Le chauffeur nous tient la portière et je pose encore une fois ma main sur sa taille pour l'aider à rentrer dans la voiture. Dès que nous sommes installés, j'ouvre la fenêtre pour faire un dernier au revoir aux personnes présentes et Manon en fait de même.

-Alors... Pas trop stressée ? Dis je en serrant sa main et en la regardant droit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Sam 21 Juil - 20:21

Je crains déjà le pire quand le présentateur annonce qu’une cérémonie de mariage est également faite des discours de proches et qu’il nous invite à descendre les marches de l’estrade. Je baisse mes yeux lorsque je sens sur ma taille une douce chaleur et rougis en constatant qu’elle n’émane de rien d’autre que de la main fine de Jihoon. Je me sens affreusement rougir et n’ose pas lever le regard vers celui qui est en un instant devenu mon mari comme dans mes plus beaux rêves. Il me guide vers les petits escaliers et je suis forcée de leurs donner toute mon attention puisque ma robe me rend la descente un peu plus difficile. Je pense pouvoir retrouver des battements de cœur normaux lorsque la main de Jihoon quitte ma taille mais il ne semble pas vouloir me laisser tranquille puisqu’il me propose son bras. Je rougis encore un peu et souris très timidement en posant ma main sur son bras qui me permet, à travers ce costume lui allant à ravir, de sentir de fins muscles qui m’arrachent des réactions intérieures de fangirl. Nous arrivons devant la table et une petite expression de surprise peint mes traits lorsque je constate qu’il n’y a qu’un seul siège. Je tourne mon regard vers Jihoon qui lui cherche un autre siège autour de nous et je me demande dès lors ce que nous sommes censés faire. Je fais une petite moue alors qu’il me dit de m’asseoir, un peu gênée de le voir rester debout mais comme je veux obéir, le présentateur nous demande de tous les deux nous asseoir et je ne dois pas réfléchir trop longtemps pour comprendre comme nous sommes censés faire. Le leader de Seventeen semble éclaircir la situation pour Jihoon qui est apparemment confus et je deviens tomate comme tout le monde acclame cette idée. Je baisse le regard alors que mon ultimate s’enquière de mon dérangement quant à cette idée et je secoue simplement la tête, trop gênée pour dire quelque chose. Il s’installe et je fixe, complètement timide, ses cuisses sur lesquelles il m’invite alors de prendre place. Je m’installe maladroitement et manque presque de perdre l’équilibre quand les bras fermes de Jihoon viennent soutenir ma taille. Je rougis et pose une main sur son épaule pour maintenir un peu plus mon équilibre, mes pieds –à cause de ma trop petite taille- ne touchant plus le sol. Il me demande de le prévenir si la position m’incommode et je hoche la tête avec un petit sourire en sa direction qui se veut rassurant parce que je suis aux anges simplement à l’idée d’être installée sur les genoux de Jihoon.
Je tourne mon attention vers l’estrade pour tenter de calmer mon cœur mais je commence à être nerveuse en voyant nos groupes monter sur scène avec des sourires qui ne me disent rien qui vaille. Heureusement, ce sont les membres de Seventeen qui commencent et je prie pour que mes amies et ma sœur ne disent rien de compromettant à mon sujet. Je trouve les discours de Seventeen touchant et me mordille la lèvre pour retenir des rires lorsqu’ils ressortent des anecdotes et des photos vraiment adorables qui me font parfois vraiment rire discrètement. Je remarque que Jihoon est gêné mais cela m’amuse jusqu’à ce que ce soit au tour de mes amies et je me mordille nerveusement la lèvre inférieure. Ma sœur n’a pas peur de souligner des propos taquins bien qu’un peu vexant sur mon caractère « qui laisserait à désirer » et mon physique du matin ou encore des anecdotes de ma passion pour chanter à tue-tête lorsque je me lave. C’est à moi de faire une petite moue gênée et de détourner le regard en sachant que c’est plus malaisant qu’autre chose qu’elles racontent de telles choses à mon propos. Sophie finit son discours en français et je ne peux que sourire comme la fille la plus épanouie du monde lorsque j’entends ses mots. Je suis surprise lorsque Jihoon me demande de traduire et lui lance un regard gêné alors que je m’apprête à lui répondre mais je suis sauvée par le présentateur, enfin sauvée c’est un bien grand mot. Il parle de promotion et je penche la tête, ne comprenant pas vraiment ce que cela signifie mais suis surtout prise de court par la fin de la phrase parlant d’un baiser. Je suis comme figée lorsque des lèvres se déposent sur ma joue et je tourne un regard surpris mais brillant de cette sensation si douce qu’il m’a offerte vers Jihoon. Nous nous levons et le public fait de même pour former une haie d’honneur qui nous applaudit lorsque nous commençons à la traverser. Ils nous lancent des pétales de fleur et un sourire plein d’une joie que rien en ce moment magique ne pourrait briser illumine mon visage. Je me sens encore plus heureuse lorsque je sens la main de Jihoon se glisser dans la mienne et lui lance un regard brillant de tout le bonheur du monde que me procure cette fausse cérémonie. Nous arrivons devant le véhicule et le chauffeur nous tient la portière. Je le remercie timidement et entre avec l’aide de mon… mari… Je m’installe, rouge à l’idée que mes pensées l’aient appelé comme cela, et le regarde avec une admiration débordante. Nous saluons le public et je fais des petits cœurs avec mes doigts lorsque j’aperçois mes amies. Je m’installe correctement sur mon siège comme nous nous éloignons de toute cette agitation et passe une main sur ma robe en constatant que des pétales s’y sont déposés. Je lève mon regard vers Jihoon quand sa main serre la mienne et rougis un peu à sa question. Je fais une petite moue et tourne mon regard vers la fenêtre toute gênée à l’idée que même ici, nous soyons filmés…

Je… Si, je suis complètement stressée !

Je ris un peu et passe une main dans mes cheveux par je ne sais quel miracle encore boucler alors que normalement, ils devraient déjà avoir retrouvé leur raideur habituelle. Je lance un petit regard pas sûr de moi vers celui à qui je viens d’être mariée et souris timidement.

Tu n’es pas nerveux ? Je… Je veux dire… C’est inattendu comme émission… Je ne m’attendais pas à… à un mariage pour ma toute première apparition en solo !

Je me trouve stupide de sortir de tels mots et soupire en étant une fois de plus déçue par moi-même. Je crois que je suis un peu trop nerveuse pour être tout à fait détendue et après une petite moue, je détourne une nouvelle fois le regard en redevenant un peu silencieuse, me demandant si tout ce que je viens de vivre n’est pas qu’un rêve qui se terminera trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Sam 21 Juil - 21:12

Sa petite voix est toute stressé et je ne sais comment faire pour l'aider à se relaxer. Elle me fait part de sa petite appréhension et je peux comprendre que pour un début solo dans une émission, ce n'est pas de la tarte.

- Tu n'as pas à t'en faire! Après tout, ... A partir de maintenant, je vais m'occuper de toi, donc ça va aller ! Dis-je en lui souriant pour la rassurée.

Je prends sa main et la serre dans la mienne pour la réconforter du mien que je peux, espérant ne pas trop la gênée. Elle détourne la tête et j'ai l'impression de l’embarrassée, pourtant, je n'ai pas envie de lâcher sa main. Alors qu'elle regarde par la fenêtre, je fais de même en ne la lâchant pourtant pas, profitant de la chaleur de sa main qui est réconfortante. Le car roule pendant quelques minutes, et le silence entre nous est assez gênant, mais la situation est le fruit de ce vide de parole. Le chauffeur arrête le véhicule et nous sortons de la voiture en même temps que le reste de l'équipe de caméraman qui se trouvaient dans un autre car.J'aide ma jeune mariée à descendre de son carrosse, avant de me tourner vers le bâtiment. Devant nous, un immense gratte-ciel s’élève et va chatouiller le ciel bleu de Séoul. Je souris face à notre petitesse comparé au monde et on nous invite à entrer dans le bâtiment. Je reprends la main de Manon et j'entre dans le bâtiment avec elle.

- Prête ? Demandais-je en me tournant vers elle.

Je souris à sa réponse et nous pénétrons dans l'immeuble. Là-bas un homme nous attend. Je ne sais pas si je dois aller vers lui ou non, mais ce n'est pas un problème puisqu'il se déplace vers nous de lui-même. L'homme arbore un immense sourire et je vois autour de son cou ,pendre un appareil photo. Serait-ce un photoshoot ? L'homme se présente à nous et nous informe effectivement que nous allons faire un photoshoot. Il nous propose d'aller faire le tout dehors, puisque le soleil brille sur la ville. Il y a à l'arrière du bâtiment, un petit jardin aménagé spécialement. Il nous observe et sourit, nous informant que c'est bien d'avoir gardé la robe et le costard.

- Ca va , ce n'est pas encore trop difficile comme mission ! Tu as déjà fait des photoshoot en plus ! Lui souriais-je en serrant un peu plus fort sa main.

Nous suivons l'homme et en passant la porte nous atterisons dans un petit jardin. Il y a une balançoire accroché à la branche d'un arbre et plus loin un petit kiosque. Il y a aussi un fauteuil assez grand pour accueillir deux personnes et dans une caisse sur le côté , il y a des petits accessoires comme un voile et autre.

- Alors nous allons prendre des photos de couples, donc je veux voir une vrai complicité et une proximité incroyable. Embrassez vous, calinez-vous, mais soyez amoureux , follement amoureux ,d'accord ? Les clichés seront publiés demain pour promouvoir votre relation et la rendre officiel aux yeux du public, donc il est impératif que vous ayez l'air follement amoureux !

Je me tourne , les joues rouges vers Manon et la regarde. En fait, pas si facile comme mission ! Je me racle un peu la gorge et tente de faire de mon mieux. Je lui propose alors d'aller dans le kiosque mais une fois là, je ne sais pas quoi faire. Le photographe me demande alors de l'enlacer par derrière et je rougis encore plus. Je m’exécute alors et passe mes bras autour du ventre de la jeune fille. Je dépose ma tête sur son épaule nu, et son odeur si agréable me fait fermé les yeux, et ma respiration caressant sa peau. Je commence à me relaxer petit à petit mais ce n'est pas le cas de Manon que je sens crisper dans mes bras. Je m'éloigne aussitôt et la regarde tout gêné.

- Désolé , je ne..ne v-voulais pas te mettre mal à l'aise.

Elle n'a pas le temps de réagir, que le photographe nous interromps. Il nous informe que nous n'avons pas toute la journée et il a raison, nous devons faire de notre mieux. Je veux le dire à ma.. femme, mais je n'ai pas encore le droit à la parole puisque le photographe continue de parler.

- Prend ça et passe le autour de sa tête , fais comme si tu l'attirais contre toi et regardez-vous amoureusement hein !

L'homme me tend le voile blanc transparent et je regarde Manon timidement avant de passer le voile derrière sa tête et de tirer légèrement sur celui-ci pour rapprocher dangereusement son visage du mieux à tel point que je peux sentir sa respiration. Je la regarde alors droit dans les yeux et tout l'amour du monde se dirige vers elle. J'ai l'impression de ressentir ce sentiment naturellement et je me demande ce qu'il en est pour elle.

- Ca va toujours ? Murmurai-je discrètement alors qu'on est entrain de nous mitraillé.

Voile:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 20:18

Il essaye de me rassurer et sa voix douce et mélodieuse m’est réellement agréable. Je souris, toujours un peu inquiète, et rougis tout de même à ses mots. Il va prendre soin de moi ? Je me mords la lèvre et profite un peu qu’il détourne son regard vers la fenêtre pour l’observer. Il est éblouissant dans ce costume blanc et je le trouve, comme d’habitude, vraiment parfait. Mon regard tombe sur ma main qui est glissée dans la sienne et malgré la gêne entre nous, je me sens remplie d’une petite joie que je n’explique pas. La voiture s’arrête et je jette un petit coup d’œil à mon… mon mari alors qu’il sort de notre véhicule. Je me glisse avec son aide à l’extérieur et lui offre un petit sourire alors que mon regard se pose sur les caméras se fixent à nouveau sur nous. Je sens la main de Jihoon reprendre la mienne et fais une petite moue à sa question.

Ca… Ça devrait aller !

Nous entrons dans l’immense bâtiment qui m’impressionne beaucoup et je ne cesse de rester aux côtés de Jihoon en craignant ce qui nous attend. J’ai l’impression qu’il ne sait pas non plus ce que nous devons faire… Un homme se présente devant nous et nous annonce que nous allons participer à un photoshoot. Je soupirerais presque de soulagement, me disant que ce n’est pas trop difficile et je le suis alors qu’il nous amène dehors. Je hoche la tête, un peu plus motivée, quand Jihoon souligne le fait que je devrais y arriver puisque j’ai déjà fait des photoshoots par le passé. Je ne peux qu’acquiescer, me motivant de découvrir quelles photos nous allons prendre. Je découvre un petit jardin qui me semble parfait et je trouve ça vraiment adorable. Je souris alors et laisse mon regard parcourir toutes les petites décorations illuminées par le doux soleil. Je suis violemment ramenée sur terre en entendant les mots du photographe et mon sourire disparaît dans une expression de surprise. L’air follement amoureux ? Mais on est un faux couple, non ? Je baisse la tête et joue avec le tissu de ma robe en ne sachant plus du tout quoi faire maintenant que le contexte a été posé. Je dois être complètement rouge à l’idée de faire ce genre de photos avec Jihoon. Je le suis jusqu’au kiosque comme il me le propose et là-bas, le photographe lui demande de me faire un câlin par derrière et je me crispe en sentant ses bras se passer autour de mon ventre. Il dépose sa tête sur mon épaule et je ne sais pas trop comment réagir. Les lentilles sont fixées sur nous et je me crispe davantage entre les bras et la respiration douce de Jihoon sur ma peau. Je pense qu’il remarque mon terrible malaise et s’éloigne alors que je détourne une énième fois le regard. Il s’excuse et j’aimerais dire que ce n’est rien mais déjà, le photographe intervient. Je me tourne vers lui et fixe le voile qu’il tend à Jihoon en lui expliquant ce qu’il doit faire avec. Il s’exécute et me rapproche soudainement de lui, mon visage frôlant presque le sien alors que je contemple ses traits de vraiment très près. Son regard s’ancre dans le mien et j’en oublie presque les lentilles fixées sur nous. Il pose sur moi un regard plein…d’amour ? Je me sens remplie d’un étrange sentiment et souris doucement en étant à nouveau prise de cette étrange émotion qui ne me dérange pas du tout.

Je… Oui, je crois… E-et toi ?

Le photographe probablement principal intervient lorsque mon mari m’a répondu et je m’éloigne un peu en tentant de calmer mes battements de cœur qui rompent mes côtes. Je n’ose pas vraiment regarder Jihoon qui brille presque à mes côtés et écoute les prochaines paroles de celui qui nous donnent les instructions. Il demande à Jihoon de me porter telle une princesse et je secoue un peu les mains en direction du photographe avec une petite moue. Il n’arrivera pas à me porter et avec la robe que je porte ça ne va vraiment pas être possible. Je deviens toute rouge et me demande pourquoi l’on nous fait faire des choses aussi gênantes. Je regarde autour de nous et me rends compte que tout autour de nous porte à confusion et permet de faire des photos de… de couple. Aish, qu’est-ce que je fais ici moi…

Je… Je ne préfère pas, il n’arrivera pas à me porter, je… je suis trop lourde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 20:25

De plus près, je peux contempler la personne qui est à présent ma femme, et j'ancre dans mon regard et mon cœur chacun de ses traits. Son nez, ses yeux et ses lèvres parfaites. Je m'attarde un petit temps sur celles-ci qui ont l'air si attirante pour une raison étrange. Je sens mes joues chauffées d'un coup et , je détourne vite le regard sans pourtant tourner la tête. Je me concentre et elle me sourit doucement , me faisant moi-même sourire.

- Ca va, lui souriais-je.

A part mon cœur qui risque ,pour je ne sais quelle raison, de sortir de ma poitrine, et mes pensées qui sont désordonnées, oui ça va. Bien sûr, je ne peux pas lui dire cela, alors je me contente de lui sourire, et d'apprécier ce moment. Le photographe nous dit alors que c'est bon, et nous nous éloignons l'un de l'autre. Dès qu'elle s'est écarté de moi, je me permets de respirer , car ma respiration était bloqué ,mon souffle coupé par la proximité et par sa beauté. Les instructions suivantes nous sont donnés et on me demande de porter Manon telle une princesse. Alors que je hoche de la tête, celle-ci n'a pas l'air pour et son visage prend une teinte pivoine. Elle balbutie alors qu'elle ne veut pas, qu'elle est trop lourde et je regarde son corps dans la robe qui m'a l'air plutôt mince. Je souris alors et m'approche d'elle. Dès que je suis planté devant elle me lui offre mon plus beau sourire.

- Ne t'inquiète pas princesse ! Quel prince serai-je si je n'arrive pas à porter son Altesse ?

Je passe alors mes mains sur sa robe et la soulève telle la royauté qu'elle est. Pour être aussi belle et gracieuse, elle ne peut qu'être une princesse. Je la regarde alors qu'elle est gênée et je souris à son expression si mignonne. Je la regarde avec une tendresse que je ne me connaissais pas et nous fait tourner tout les deux, ses cheveux venant se poser de manière désordonnée sur son visage. Je la repositionne dans mes bras et me permet alors de remettre sa mèche de cheveux en place, pour qu'on voie son visage.Pendant ce qui semble une éternité, je la regarde. Elle sourit, même si ces joues sont rouges. Je ne peux m'empêcher de la trouver vraiment belle. Le monde s'est fait silencieux pour que je n'entende que mon cœur qui bat vite et bruyamment. Mon regard voit la réalité au ralenti comme pour mieux graver en moi son image qui me rempli d'un sentiment que je ne sais identifier Je nous dirige tout les deux vers le fauteuil et nous installe dessus. Mon genoux vient se poser entre ceux de Manon, et je rougis à cette position légèrement embarrassante. Je m'assied alors à côté d'elle et attend les instructions du photographe, trop gêné pour continuer de moi-même, même si j'aurais pu continuer. Jouer avec ses cheveux, me coucher sur ses genoux. Une panoplie d'idée arrive dans mon esprit comme si ces gestes étaient les choses normales que je devais faire avec elle.

- Bien , on a eu de très bon clichés ! C'est bien soyez naturels ! Maintenant ce qui serait bien c'est que Jihoon s'assied et Manon s'assied sur lui, comme si elle allait l'embrasser. D'ailleurs , ça serait bien que vous vous embrassez ou que vous montrez que vous allez le faire. Donc Manon, s'il te plaît, prend place sur Jihoon.

Les paroles du photographe font trembler quelque chose en moi et je regarde vers la jeune file , alors qu'automatiquement, mon corps réagit aux instructions et s'installe sur le fauteuil. Est-ce qu'elle va le faire ? Est-ce que si elle refuse la mission échoue ? Mon regard alors cherche le sien et je n'ai qu'une envie c'est de la rassurer et de la prendre dans mon bras pour lui dire que tout va bien se passer, qu'elle n'a pas à s'en faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 20:43

Il se rapproche de moi avec un sourire qui m’annonce déjà qu’il compte faire ce que le photographe nous a dit malgré mon refus. Il m’offre le plus beau sourire que je n’ai jamais vu auparavant et j’entrouvre un peu les lèvres, en admiration devant cet air angélique et si parfait, oubliant presque ce qui nous arrive et ce qui est en train de se passer. Je suis violemment ramenée de mon petit nuage avec ses mots aussi parfaits et magiques qu’annonçant quelque chose de très gênant. Je suis forcée de quitter l’admiration que j’ai pour ce sourire qui fait étrangement battre mon cœur. Il m’a appelée princesse et j’ai la sensation d’être aux anges. Il passe ses mains sur ma robe et me soulève avec une facilité qui me déconcerte et je deviens sûrement très rouge. Je ne sais pas où regarder ni où mettre mes mains alors je décide d’un peu improviser. Je glisse mes mains dans sa nuque et ancre mon regard timide dans le sien si tendre que mes joues rosissent encore et que je souris un peu idiotement. Il nous fait alors tourner et je ne peux pas retenir un petit rire qui se calme lorsqu’il s’arrête. Je l’observe avec un petit bonheur dans le regard et ferme les yeux en profitant du contact de ses doigts remettant mes cheveux en place. Je rouvre mes yeux quand il termine de me recoiffer et ancre mon regard gêné dans le sien qui est devenu d’un coup si intense et brûlant l’entièreté de mon corps entre ses bras. Je me perds dans ce visage que j’ai pourtant de maintes fois contemplé et oublie pendant quelques secondes les bruits stressants des appareils photos autour de nous qui pourtant ne cessent pas et capturent probablement notre petite bulle créée quelques secondes. Il me porte jusqu’au fauteuil et m’installe dessus. Je sens son genou se glisser entre les miens et deviens rouge pivoine. Il arrête tout et je me réinstalle correctement en ne cessant de le regarder, émerveillée par ce jeune homme au regard si intense. Le photographe nous encourage et je souris doucement, rassurée de savoir que l’on est sur la bonne voie. Il explique la prochaine pose et je rougis quand il parle que je dois m’asseoir sur Jihoon et faire comme si j’allais l’embrasser et dans l’idéal, l’embrasser. Je dois prendre place sur Jihoon ? Je deviens rouge, très rouge et me mordille la lèvre en baissant le regard. Mon mari s’installe sur le fauteuil et je sens qu’il cherche mon regard. Est-ce qu’il veut que je le fasse ? Qu’est-ce qu’il se passe si je ne le fais pas ? Est-ce que j’ai la possibilité de ne pas le faire ? Je pose mon regard sur le photographe qui semble attendre impatiemment que je me mette en place et je rebaisse le regard en me redressant un peu. Mes doigts s’agrippent à ma robe pour la soulever avec douceur alors que je m’installe difficilement sur les genoux de Jihoon, lui faisant face en osant à peine le regarder dans les yeux. Je dois prendre tout mon courage à deux mains et passe mes mains autour de son cou, caressant timidement ses cheveux dans sa nuque. Je dois être rouge pivoine alors que j’ose finalement déposer mon regard dans le sien.

-Je… Je suis désolée… Si ça te g-gêne euh… je peux… euh…*

Je ne termine pas ma phrase et me mordille la lèvre en rapprochant mon visage du sien sans expliquer pourquoi mon cœur me pousse à le faire. Je baisse mon regard sur ses lèvres et rougis encore plus en me demandant si cette proximité est suffisante pour le photographe ou pas et je me penche un peu plus, voulant sentir le souffle de Jihoon sur ma peau. Mon cœur s’emballe et j’ai l’impression qu’une fois de plus je ne contrôle plus mes sentiments qui ne sont pas censés être présents. Je me mordille encore une fois la lèvre et essaye de rentrer un peu plus dans le jeu comme le photographe nous demande de nous détendre. Je me replace correctement et souris à Jihoon en passant doucement ma main dans ses cheveux que je trouve si parfaits et agréable au touchant que j’y perds quelques instants mes doigts avec un petit sourire rêveur. Je repose mon regard dans celui de Jihoon et rougis sans perdre mon petit sourire comblé que je suppose doit très bien donné sur les photos. Je murmure alors quelques mots à son intention en continuant de jouer distraitement de ma main dans ses cheveux, ce geste me permettant d’un peu effacer ma gêne et ma nervosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 20:50

Manon hésite à faire ce que le photographe demande, mais je n'ai pas envie qu'elle ne tente pas au moins sa chance. Si cela la gêne trop, je demanderai à ce qu'on arrête, mais on ne peut pas non plus désobéir aux principes de l'émission. C'est alors que la jeune fille soulève légèrement sa robe et je me sens rougir d'un coup, Je détourne mon regard de ses jambes légèrement dénudée l'espace d'un instant et tente de me concentrer sur le photoshoot. Elle s'installe alors avec un peu de difficulté sur moi, le tout en ne me regardant pratiquement pas. Je ressens un petit serrement au cœur, me disant que je dois vraiment la mettre mal à l'aise, ou pire, qu'elle ne m'aime pas vraiment. Mes pensées s'assombrissent assez vite avant d'être d'un coup illuminée par ses mains qui passent autour de mon cou, caressant ma chevelure . Je la regarde attentivement, surpris de la voir agir comme cela alors qu'elle est timide et lorsqu'elle tourne enfin son regard pour l'ancrer dans le mien, je me sens trembler légèrement, mon cœur ayant manqué un battement. Elle s'excuse alors que ne fini pas une phrase dont je devine facilement la fin. C'est plutôt moi qui devrait dire ça , mais je n'ai pas le temps de dire quoique ce soit que son visage se rapproche du mien. Elle se mordille la lèvre inférieur et son expression si attirante me paralyse. Je suis comme hypnotisé par la jeune fille, et j'ai du mal à respirer correctement , à tel point que mes respirations sont un peu plus bruyantes. Je suis nerveux. Elle se penche un peu plus vers moi et le photographe nous demande de nous détendre. C'est complètement impossible pour moi, alors que les mains fines et douces de Manon caresse mes cheveux, diffusant une sensation de bien-être en moi. Alors me murmure alors quelques mots et c'est moi qui, à mon tour, me mordille la lèvre. J'entends au loin le photographe nous dire que nous sommes parfaits, et honnêtement, c'est le sourire de Manon qui illumine les photos qui sont entrain de se prendre. Je décide alors aussi de jouer le jeu , et un léger sourire apparaît sur mes lèvres humides par le fait de les avoir mordu.

- Tu es beaucoup plus belle quand tu es détendue princesse. J'ai l'impression que ...

Je m'arrête d'un coup, me rendant compte de ce que j'allais dire et pour masquer mon embarras , je lui souris avant de rapprocher mon visage du sien, nos fronts et nez se touchant.

- J'ai l'impression... que tu m'aimes vraiment et .. ça me fait plaisir.

Je rigole un peu nerveusement et essaye de me concentrer du mieux que je peux. Je décide donc de profiter du fait que Manon aie l'air détendue pour utiliser son énergie et son attitude positive au maximum. Je pose alors ma tête sur son torse pendant quelques secondes en fermant les yeux , en sentiment de plénitude m'envahissant. Je sens son corps battre à tout rompre et je la presse un peu plus contre moi, voulant écouter encore ce rythme que j'apprécie énormément. Après quelques secondes, comme un chat, je frotte ma tête contre elle , avant de la déposer sur le buste de sa robe pour la regarder avec un sourire qui se veut parfait. Parfait, rien que pour elle , évidement. Je lance alors un petit regard au photographe puis sourit timidement. Mes mains ,qui étaient posées jusque là sur ses hanches enveloppées dans sa magnifique robe,monte pour aller se poser sur ses joues et attraper tendrement son visage. Je la force à me regarder et l'approche doucement de moi.

- Je... Je... J-je me permets...

Mes bégaiements sont hésitants, mais je prends tout mon courage pour poser cette action. Mes lèvres viennent alors se poser jusqu'à côté des siennes sur le côté de sa bouche. Le contact de nos peaux me fait trembler et le temps autour de moi s'arrête. Le photographie et sa photographie sont fixés dans le temps tout comme le reste des caméras et les seuls maîtres du temps sont Manon et moi. A première vue, cela ne pourrait-être que deux lèvres se touchant à peine, si presque, ne se touchant pas du tout, mais en réalité c'était une envie née depuis le tout à l'heure, où mes yeux se sont posé sur son sourire si ensorcelant. Notre '' baiser '' est un peu engourdi par la gêne et la surprise de Manon, mais il fait quand même battre mon cœur a une vitesse hallucinante. Mes lèvres restent posées contre sa peau jusqu'à ce que je me rappelle que nous sommes dans une émission. Je m'éloigne alors lentement pour paraître naturel et la regarde, elle et ses joues rougit.

- Bravo ! Magnifique ! Incroyable ! C'était parfait ! Pas autant qu'un vrai baiser, mais c'était MA-RV-E-LLOUS ! Je propose que vous vous couchiez maintenant tout les deux dans le divan. Face à l'autre, ou dans les bras l'un de l'autre, peu importe, mais vous êtes déjà parfait ! Ah mon dieu cette promotion va être un succès fou

Je n'ai jamais vu le photographe sourire autant, et d'un côté, j'en suis heureux, sauf que mes pensées sont ailleurs. A la demande de l'homme , nous continuons la séance photo et Manon se couche dans le lit, sa nervosité ayant j'ai l'impression reprit le dessus. Je colle alors mon torse contre son torse et pose mon menton sur son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 20:54

Nous sommes vraiment proches et je me sens si bien en même temps vraiment très gênant. Je dois être de plus en plus rouge et ai du mal à soutenir son regard si intense. Mes mains caressent ses cheveux si doux et magnifiques et je me perds dans ce moment si parfait qui me fait presqu’oublié que je suis à un photoshoot. Je me penche un peu et je sens son souffle étrangement irrégulier caresser mon visage. Je replace doucement sa mèche en portant un instant mon attention dessus avant d’ancrer mon regard dans le sien et de m’y perdre sans pouvoir me retenir * Jihoon… Tu es vraiment… p-parfait… * Je le vois mordiller sa lèvre suite à mon murmure et j’en deviens un peu plus rouge en espérant pourtant que cela ne se voit pas de trop. Le photographe annonce que nous sommes parfaits et je souris un peu plus, soulagée de nous sentir à la hauteur de cette première mission que l’on nous a confiée. Il parle à son tour et me fait fondre par ses mots si doux et tendres à mon égard. Il me surnomme princesse et cela fait littéralement arrêter mon cœur qui souffre depuis le début de ce photoshoot. Il s’arrête pourtant dans sa phrase et je penche un peu la tête et je l’interroge un peu du regard alors qu’il sourit et que son front et son nez se déposent contre mon visage, me forçant à tenir son regard pourtant si déstabilisant. Je rougis comme il termine sa phrase et mon cœur cette fois prend une allure endiablée comme s’il allait détruire ma poitrine et ma cage thoracique. Je perds ma capacité à parler et me mordille la lèvre à nouveau avec un petit sourire gêné tandis que lui m’offre le plus beau rire du monde. Sa tête se dépose alors sur moi et bien que je sois une seconde un peu surprise, je me détends un peu et continue de passer mes doigts dans ses cheveux sombres. Je me permets de déposer mes lèvres sur ceux-ci comme il semble écouter mon cœur battant à un rythme incontrôlable. Il se frotte ensuite contre moi et je souris face à cette attitude si mignonne qu’il a envers moi. Je réponds à son sourire parfait qu’il me lance en levant son regard vers moi. Ses mains quittent alors mes hanches et viennent se poser sur mes joues pour emprisonner mon visage dans ses douces mains et me forcer à soutenir son regard brillant d’une lueur qui me fait presque comprendre ce qu’il va faire. Il rapproche mon visage du sien et dépose ses lèvres sur le coin des miennes. Tout mon visage chauffe et je me force à fermer les yeux pour uniquement me concentrer sur cette sensation douce de sentir ses lèvres si proches des miennes mais pourtant si éloignées. J’aimerais que cela dure toujours et mes mains descendent de ses cheveux à sa nuque pendant les quelques merveilleuses secondes où il fait durer ce baiser inattendu. Lorsqu’il s’éloigne, je n’ose dans un premier temps pas rouvrir les yeux mais quand je le fais, je détourne le regard, n’osant pas croiser le sien. Je sors violemment de ce petit monde quand le photographe commence à nous faire des compliments. Je cligne plusieurs fois des yeux et me tourne légèrement vers celui qui nous dirige depuis tout à l’heure et souris un peu, fière qu’il soit aussi heureux de ce que l’on fait pour cette promotion. Il nous qualifie de parfait et je me dis que cela n’est que grâce à cet homme sur lequel je suis toujours assise. Il propose notre position suivante et je hoche un peu la tête en tentant de me reconcentrer sur le photoshoot plutôt que sur ma perfection de mari. Je soulève une nouvelle fois ma robe pour quitter cette position un peu embarrassante tout de même et m’installe, couchée, sur le divan, vite accompagnée de Jihoon. Il se rapproche de moi et ma poitrine se presse contre son torse et son menton se glisse sur mon épaule dénudée. Je rougis et passe mon bras autour de lui pour déposer ma main dans son dos. Je laisse les photos être prises en tentant de me détendre mais le coin de mes lèvres brûle encore de ce baiser qu’il m’a offert. Je bouge légèrement après quelques secondes, glissant timidement une de mes jambes entre les siennes avant de déposer mon visage contre son torse et fermer les yeux pour me glisser dans cette douce odeur qu’il dégage.

Je… Je pourrais rester là pour t-toujours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 20:56

Nous nous positionné tout les deux et Manon fini par déposer son visage contre mon torse fermant les yeux auprès de moi. Je resserre alors mon étreinte et la serre fort contre moi. Ses petits mots atteignent mes oreilles, et je me colle encore plus à elle.

- M-moi... en tout cas... j'en ai envie...

J'embrasse sa chevelure et ferme les yeux pour savourer son odeur et sa proximité qui embrouille mes pensées. Le photographe prend encore quelques photos , puis nous demande de sortir du divan pour aller nous installé sur la balançoire plus loin. Je me lève et de suite, tends ma main à Manon pour l'aider, elle qui ne doit pas avoir facile avec sa robe. Je prends alors sa main dans la mienne et la guide vers la balançoire où je l'aide aussi à s'installer sur la balançoire blanche, reliée par deux cordes solidement attachées. Le photographe me demande d'abord de faire des poses où la balançoire est immobile et je le fais alors. J'interpelle Manon pour qu'elle tourne la tête en arrière et dès qu'elle l'a fait, j'embrasse son front en rigolant légèrement, voyant sa réaction si mignonne de rougir. On a fait bien pire qu'un baiser sur le front princesse ! Lorsque j'enlève mes lèvres de sa peau je la regarde intensément avant qu'elle ne rebascule sa tête en avant. Une fois qu'elle regarde en face d'elle, je l'enlace par derrière et pose ma tête sur son épaule.

- J'aime... vraiment être près de toi.. Je me demande pourquoi ... Murmurais-je dans le creux de son oreille.

J'embrasse alors sa joue avant de me remettre en place. Le photographe nous demande de nous regarder l'un l'autre, et Manon lève et tourne la tête vers moi avant de me regarder. Je me sens d'un coup comme prit au dépourvu ,alors que je savais exactement qu'elle allait me regarder et pourtant, je suis démuni, ses yeux m'ayant désarmés. Je me perds dans ceux-ci. Pendant des mois, elle va être ma femme. Elle va être la seule et l'unique à mes yeux, et j'ai l'impression que c'est tout à fait normal. Je n'ai pas vraiment l'impression d'être dans une émission avec ça, mais lorsque je m'en rappelle, je m'éloigne soudaine, me rendant compte aussi que je suis entrain de la dévorer du regard.

- D-désolé, je ... ne voulais pas te mettre mal à l'aise, murmurais-je doucement.

Je regarde alors le photographe qui a le regard tourné vers son appareil avant de le retourner vers nous. Il pointe l'objectif sur nous et me donne son feu vert pour commencer à balancer.

- Prête à prendre ton envol mon ange ?

Je lui souris puis commence à faire aller le petit manège. Manon s'accroche aux deux cordes,mais elle a vraiment l'air de s'amuser et d'apprécier ce moment. Je profite aussi de ce moment, aimant la voir heureuse et continuer de pousser ! Pousser encore plus fort, plus vite pour qu'elle aie plus loin, plus haut ! Je la vois rire et sourire et j'ai l'impression que ces moments sont au ralenti, me permettant de savourer chacun de ses traits heureux. Je l'admire, sans pour autant me déconcentrer et j'ai attention à ne pas la pousser trop haut pour ne pas qu'un accident arrive. A chaque fois qu'elle atteint un peu plus le ciel, je me sens poussé des ailes et je vole alors avec elle. Je souris et commence même à faire des petites blagues pour la voir sourire encore plus même si je ne suis pas aussi marrant que SeungKwan ou Hoshi. Même si c'est peut-être par obligation,elle rigole et je suis heureux de la voir ainsi. Le photographe me fait signe d'arrêter et je commence alors à donner moins de force à mes mouvements, et je réceptionne juste la balançoire. Je me recule et une idée me vient à l'esprit. Ahh ,mais à quoi je pense ?! Mais pourtant, j'ai envie d'essayer. Je lâche alors la balançoire et quitte ma place pour me placer devant celle-ci alors qu'elle a perdu de vitesse. Manon me regarde avec un peu d'incompréhension , tandis que le photographe se déplace.

- Saute dans mes bras Manon ! Je te promets de te rattraper !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 21:00

J’aimerais restée contre lui éternellement et rougis lorsqu’il me dit que lui aussi en a envie. Je ferme les yeux et baigne dans une chaleur si douce et agréable que je me blottis contre et me fais la remarque dans un petit sourire que je m’endormirais bien dans ses bras. Je suis pourtant sortie de ce petit monde lorsque le photographe nous demande de quitter le divan pour rejoindre la balançoire et je dois cligner plusieurs fois des yeux pour retomber sur terre. Jihoon me propose sa main et je ne peux pas la refuser, ayant un peu de difficultés avec cette encombrante robe que je porte. Il garde ma main dans la sienne et m’entraîne vers la balançoire, j’ai déjà un sourire sur mes lèvres en ayant toujours apprécié ce genre de jeu. Mon mari m’aide également à m’installer et je lui offre un sourire timide et reconnaissant avant d’attendre avec une petite impatience qu’il commence à me pousser mais le photographe intervient pour nous annoncer que l’on commencera par des poses immobiles. Je hoche docilement la tête et ne sais pas trop quoi faire jusqu’à ce que Jihoon m’interpelle. Je me tourne vers lui et rougis en sentant ses lèvres sur mon front, me prenant complètement au dépourvu avec ce baiser. Il s’écarte et me regarde intensément à faire encore plus rougir mes joues, me laissant complètement chamboulée et perdue dans ce qu’il vient de se passer. Mon cœur bat comme pas possible dans ma poitrine si fort que j’ai l’impression que tout le monde peut l’entendre et je me replace correctement avec un peu de maladresse suite à ce qu’il vient de se passer. Je n’ai pas le temps de me remettre de mes émotions que je sens deux bras m’enlacer et le jeune homme déposer sa tête sur mon épaule. Je souris en direction de la caméra mais surtout pour Jihoon lorsqu’il murmure ces mots allant se planter dans mon cœur ayant déjà du mal à survivre à tout ça. Je suis si heureuse sans expliquer pourquoi et je pense qu’il ne fait que m’aider à m’enliser dans cet état de béatitude que ce « mariage » m’offre. Je sens mes joues chauffer alors qu’il dépose ses lèvres sur ma joue et mordille ma lèvre inférieure, tout de même déçue qu’il s’éloigne de moi trop tôt. J’écoute les paroles du photographe et me retourne légèrement pour ancrer mon regard dans celui de mon ultimate. Je lui offre un timide sourire et me noie dans ce regard sombre et intense qu’est le sien. Plus je m’abandonne à ses magnifiques yeux, plus j’ai la sensation que ceux-ci me dévorent sans retenue et j’en deviens rouge comme une tomate. Il s’éloigne un peu comme s’il se rendait compte du regard insistant qu’il posait sur moi et s’excuse mais je ne peux pas m’empêcher de sourire doucement.

Tu… Tu ne me mets pas mal à l’aise… Au contraire…

Je me sens vraiment bien quand il me regarde comme ça et j’aimerais qu’il continue à ancrer son regard dans le mien plus longtemps que quelques petits mois. Le photographe donne à Jihoon le signal pour qu’il commence à me pousser et je souris d’un petit air enfantin en me réjouissant de m’envoler. Je rougis encore une fois à ses mots et ai l’impression de ne faire que rougir encore et encore en sa présence. Mes doigts s’enroulent autour des cordes et je le laisse commencer à me pousser, doucement. Je souris et profite de ce moment, mon visage s’illuminant de minutes en minutes et comme il l’a dit, je m’envole et sens le vent soulever ma robe et la frôler comme si elles étaient des ailes. Je me sens si bien dans les airs, poussée par ses mains dans mon dos, que je ris et souris sans me retenir, oubliant une certaine gêne qui pourrait naître des lentilles fixées sur nous. Jihoon commence à faire des blagues et moi qui ai le rire facile, je ne peux évidemment pas m’empêcher de laisser des éclats de rires dépasser le seuil de mes lèvres. Je passe un moment merveilleux si pas magique et j’aimerais encore faire durer ce moment mais je sens déjà que les mains de Jihoon donnent moins de force dans ses mouvements, annonçant la fin de la petite activité. Jihoon vient se placer devant moi et je le regarde sans comprendre ce qu’il se passe jusqu’à ce qu’il me demande de sauter dans ses bras et je l’observe avec un peu d’inquiétude malgré son regard confiant. Je finis par prendre mon courage à deux mains et lâche les cordes pour quitter le siège où j’étais installée et atterrir dans les bras de Jihoon. Je lui offre un sourire et un regard pétillant comme il me rattrape et je dépose mon visage contre son cou pour respirer cette odeur délicieuse qu’il dégage, laissant quelques mots se glisser contre sa peau douce.

C’est… C’est magique ce que l’on vit, Jihoon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 21:12

Elle me regarde avec un peu d'inquiétude, mais finalement, elle décide de se laisser tomber dans mes bras. Mon sourire disparaît l'espace d'un instant pour me concentrer, ne voulant absolument pas qu'elle se blesse. Je la récupère alors dans mes bras et elle m'offre un sourire qui vaut tout l'or du monde. Elle vient déposer son visage contre mon cou et me murmure quelques mots auxquels je ne saurais que hocher la tête. C'est vrai. Ce moment, tout, depuis que l'émission a commencé, nous ne vivons que des moments si magiques et uniques. J'ai un petit pincement au cœur, lorsque je pense que cela n'est qu’éphémère, mais je ne peux pas me laisser abattre par cela, voulant profiter de chaque instant avec ma femme. Je la serre alors un peu plus dans mes bras, refermant mon étreinte sur elle.

- C'est comme un rêve et je n'ai vraiment pas envie de me réveiller...

Je m'éloigne alors d'elle quand j'entends des applaudissements qui signifient clairement la fin du photoshoot. C'était court... Néanmoins, je suis content d'avoir fait cette séance photo, plus qu'agréable. Le photographe nous appelle pour qu'on vienne visionner les clichés avec lui et même si je suis un peu embarrassé, je ne peux refuser. Je prends la main de Manon dans la mienne et lui propose de venir avec moi, sans vraiment lui laisser le choix. Je redeviens d'un coup très conscients des caméras , qui ont pourtant toujours été là. On se place alors derrière un des écrans qui rediffusent les images prises et je n'arrive pas à croire que c'est nous. Tout les moments que Manon et moi ont partagés se retrouvent capturé sur le moniteur. Les photos défilent et au fur et à mesure, je sens mes joues s’empourprés d'une teinte amarante. Je serre un peu plus la main de Manon dans la mienne avant de me concentrer sur les dires du photographe.
C'est la fin de votre première mission réussi avec succès ! Votre récompense sera envoyé chez vous dès que vous quitterez le bâtiment. Vous devrez néanmoins revenir bientôt pour compléter l'interview, afin que le magasine puisse exploiter au mieux votre nouvelle relation pour la vendre.

Tout cela sonne très commercial et j'oublie de temps à autre que c'est aussi ça l'industrie des idoles. Pourtant, je ne veux voir que les côtés positifs et me dire que ça n'a aucun but commercial ou économique. Un membre du staff vient vers nous avec un petit calepin qu'il consulte avant de s'adresser à nous. Il nous informe alors que nous devons nous déplacer vers le lieu de la deuxième mission.

//voix off : L'aventure continue pour notre nouveau jeune couple et c'est un moment plus relaxant qui arrive. Le but de cette nouvelle mission est de dire la vérité et de répondre à quelque questions. Suivons de suite ,le futur de Magi !//

Nous sommes rentrés dans la voiture qui nous conduit vers un autre lieu ,dont nous ne connaissons encore une fois aucune autre information.

-Ca s'est plutôt bien passé ,non ? Tu as été parfaite en tout cas ! Tu ...brillais vraiment... sur les photos..

Je soutiens son regard quelques secondes, mais détourne de suite le regard , quand mon cœur, sur le point de lâcher, ne peut plus prendre plus de flèche de Cupidon.

-Je me demande ce que va être la prochaine mission...

Je m'interroge sur notre sort à venir, mais bien assez vite , la voiture s'arrête dans un endroit assez bruyant. Je sors alors du véhicule, et aide Manon à en faire de même. Nous sommes alors largués sur une des plus grandes et plus actives place de Séoul, entouré par de nombreux magasins et restaurant. Devant nous, un peu plus loin, se trouve deux immenses boîtes rouges, s'ouvrant toutes les deux grâces à une porte. Ne comprenant pas ce qu'il va se passer, nous avançons tout les deux vers les énormes cubes avant de réaliser que ceux-ci sont reliés à des écrans géants. Sur notre avancée, quelques fans nous reconnaissent et nous prennent en photo. Je leur souris, mais me concentre plus sur Manon qui marche avec sa robe encombrant dans un espace public, qui n'est pas forcément des plus propres. Devant les deux structures rouges, un homme nous attend et nous explique que nous devons chacun rentrer dans les cabines, donc on doit se séparer. J'accompagne Manon jusqu'à sa cabine et rentre même à l'intérieur avec elle , pour l'aider à s'installer. L'intérieur est assez spacieux pour ce que c'est, mais il est dépourvu de tout décors inutile. Il n'y a qu'un sofa, une table ronde en face de celui-ci et une caméra devant.

-Ca va allez princesse ? Lui demandai-je en lui caressant les cheveux.

Elle me répond, puis on me demande de sortir. Je m'exécute alors, mais fait vite demi tour, ayant oublié quelque chose d'important. J'embrasse alors vite sa joue avant de lui sortir un petit fighting et je vais moi-même m'installer dans ma cabine, identique à celle de la jeune fille.

voix off : Bonjour Manon/Woozi. Ceci est la Truth Capsul. Veillez répondre le plus précisément à ces questions. Quelle est votre plus grande peur ? Qu'est ce qui ferait votre bonheur ? Que pensez-vous de votre partenaire ?
Je m'étonne un peu de cette mission et ne vois pas comment il est possible de la rater. Ma plus grande peur ?... Composez des musiques qui n'arrivent plus à toucher le cœur des gens... Je crois que ... je décevrais trop de gens... Peut-être que j'ai peur de décevoir... Mon bonheur ?... Faire des mélodies qui rendent heureux, je suppose que tout est plus ou moins reliés... Manon ?... Je.. C'est secret ,n'est ce pas ? Elle n'en saura rien... Je rigole alors un peu en repensant à elle, puis commence à répondre. Elle est rayonnante. Pleine d'énergie et d'onde positive, pas étonnant qu'elle soit la leadeuse de son groupe. J'ai de grande attente en FHF et je sais qu'elle saura les guider jusqu'au sommet. Je sors de la capsule mais Manon non, et je la vois à l'écran alors qu'elle n'est qu'à la troisième question. Qu'est ce qu'elle pense de moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 21:15

Il me serre dans ses bras et je suis aux anges d’être ainsi enlacée par celui que j’admire le plus au monde. Je voudrais rester contre lui pour toujours et ses mots font autant rougir mes joues que battre mon cœur. Un rêve, mon rêve, mon plus grand rêve… S’il savait que c’est ce dont j’ai toujours rêvé… Je ne veux pas non plus me réveiller, j’aimerais vivre dans ses étreintes pour toujours et penser que cela aura pourtant une fin me brise déjà le cœur. Il s’éloigne et j’ai un petit mouvement pour rester près de lui, n’aimant pas vivre loin de son apaisante chaleur. J’entends des applaudissements et retombe petit à petit sur terre pour me rendre compte que la fin du photoshoot est déjà annoncée. Je me mordille la lèvre, un peu déçue, mais ne peux qu’être heureuse d’avoir vécu ces petits moments avec Jihoon. Le photographe nous appelle pour que l’on vienne visionner les photos et je me sens gênée à cette idée. Mon mari prend pourtant ma main et m’oblige un peu à le suivre pour visionner les clichés. J’ai l’impression de quitter cette douce bulle formée autour de nous deux et d’être à présent mise à nue devant les caméras qui ne nous quittent pas des yeux. Je me renferme un peu, intimidée, et regarde avec un petit malaise les photos de nous deux défiler sur les écrans. Je détourne un peu mon regard pour me concentrer sur le photographe plus que sur les photos alors qu’il prend la parole. Il annonce la fin de notre première mission et je suis rassurée de savoir qu’elle est réussie mais ne retiens pas une petite moue lorsqu’il parle d’une interview. Nous ne sommes pas dans la réalité, notre mariage n’a rien de réaliste et d’intime… J’ai la sensation de n’être là que pour rapporter de l’argent et faire des vues… Je baisse un peu les yeux, déçue par ses pensées mais suis forcée de me concentrer sur le membre du staff qui s’approche de nous pour annoncer la deuxième mission. Nous rejoignons alors la voiture et je me ré-installe sur le siège en jouant nerveusement avec mes mains. Je ne sais pas ce qui nous attend et c’est ce qui préoccupe toutes mes pensées actuellement. Je tourne mon visage vers Jihoon lorsqu’il prend la parole et lâche un petit sourire pincé à ses mots rassurants. Je ne souffle qu’un petit merci et détourne le regard du sien en même temps que lui pour tenter vainement de me concentrer sur le paysage qui défile. Lui aussi se questionne sur notre prochaine mission et je passe une main dans mes cheveux sans me tourner à nouveau vers lui.

Je n’ai pas vraiment envie de le découvrir…

Qu’est-ce qu’ils vont attendre d’un faux couple comme le nôtre ? Toutes ces caméras et ce but commercial me met mal à l’aise et m’empêche de vouloir profiter un maximum de ma récente relation avec mon ultimate. La voiture s’arrête alors et Jihoon m’aide à sortir de la voiture, ma robe empêchant évidemment tous mes mouvements d’être faciles. Je regarde autour de moi et reconnais une grande place de la capitale de Corée du Sud où beaucoup de monde se trouvent et tout un tas de commerce décore le lieu. J’aperçois deux boîtes rouges plus loin à l’intérieur desquelles on peut accéder via des portes. J’avance en tenant ma robe entre mes deux mains pour la salir un minimum, un peu mal à l’aise de me promener dans une telle tenue dans un lieu si public. Je remarque nerveusement que des écrans géants sont reliés à ces étranges boîtes et me mordille la lèvre encore une fois en me demandant ce que c’est et ce qui nous attends. Je remarque alors que des fans nous ayant sûrement reconnus se rapprochent et nous prennent en photos. J’ai toujours souhaité être proche des fans et n’hésite pas à me détendre pour leur sourire et attraper avec douceur les mains qui se tendent. Je me tends à nouveau lorsque nous arrivons devant les boîtes et arrivons devant un homme qui nous invite à nous séparer pour rentrer dans les grandes pièces rouges. Je ne sais pas pourquoi mais Jihoon m’accompagne jusqu’à ma boîte et entre même à l’intérieur avec moi. Je découvre une grande pièce ne comportant qu’un sofa, une table ronde et une caméra pointée sur les meubles. Il me demande si ça va aller et caresse doucement mes cheveux. Je retiens une petite moue et force un sourire pour le rassurer en hochant la tête.

Oui oui, ça va aller ne t’inquiète pas !

On lui demande de sourire et je détourne mon attention du jeune homme pour fixer mon regard sur la lentille de la caméra jusqu’à ce que Jihoon rentre à nouveau et dépose ses lèvres sur ma joue en me lançant un petit fighting. Il sort et je le suis, un peu surprise et gênée par son geste inattendu. Il est beaucoup plus détendu que je ne le pensais et je me demande si les caméras le gênent comme moi. Il a sûrement plus l’habitude de « jouer » devant les lentilles au clignotant rouge… En tout cas, c’est certain que ce qu’il vient de faire va aider dans l’émission comme les caméras ne l’ont pas raté… Je me retrouve seule dans la pièce et tente de me reconcentrer sur la mission qui va être annoncée. Une voix off me salue alors et annonce la couleur de ce que je vais devoir faire. Je dois répondre à trois questions et à l’entente de celles-ci, je redeviens nerveuse. Je gratte une seconde mes cheveux avant de me rappeler que je suis filmée et bouger nerveusement sur le sofa. Je réfléchis longuement, n’aimant pas devoir répondre si personnellement à des questions dont les réponses sont si difficiles à trouver… Ma plus grande peur… J’hésite longtemps et cherche ma réponse sur les parois autour de moi. Je crois que… Je pense que… Mh c’est difficile… Je pense que ça serait de ne pas pouvoir réaliser tous mes rêves… Oui je crois que c’est ça, ne pas pouvoir continuer de réaliser mes rêves… Eh maintenant ce qui ferait mon bonheur… Je suis déjà heureuse, je peux composer, chanter, danser et tout ça avec mon groupe… Si je peux continuer tout ça, ça fera mon bonheur je crois… Qu… Qu’est-ce que je pense de Jihoon… ? Je… Il ne me regarde pas, si ? Aish il est vraiment parfait… Je rougis après cette petite réaction de fangirl et souris d’un air gêné en essayant de remettre mes idées en place et me reconcentrer sur la question pour être la plus objective possible. Mh donc… Ji… Jihoon, il est calme, je l’admire énormément pour tout son travail ! Il est apaisant et… Il ne regarde vraiment pas, n’est-ce pas ? Je… C’est mon chanteur préféré et j’adore tout ce qu’il fait ! Je rougis davantage et souris en pensant à Jihoon avec un petit air rêveur, ajoutant un dernier commentaire même si je pourrais en dire beaucoup plus. Je… Je suis sûre que… qu’avec lui, Seventeen ne pourra qu’avoir un avenir brillant et que… que l’émission se passera bien…
Je me lève avec un peu de difficultés à cause de ma robe et de mes talons et quitte la pièce en me demandant si je retrouverais Jihoon à l’extérieur. Il est là et je souris timidement avant de me rapprocher de lui en soulevant ma robe pour ne pas la salir de trop. Je ne sais pas trop ce que l’on doit faire alors je reste immobile à une distance raisonnable de mon mari, attendant la suite des instructions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 21:21

Mon regard est fixé sur l'écran devant moi. Manon commence alors à parler de moi. Elle se demande si je la regarde et je me sens un peu désolé d'être là, alors que je ne devrais peut-être pas. Pourtant, je ne peux la quitter des yeux, et mon cœur tremble , attendant avec une certaine impatience les dires de la jeune fille. Elle dit que je suis parfait et le petit sourire sur ces lèvres et cette petite teinte rouge sur ses joues font fondre mon cœur. Elle prend un petit moment avant de continuer et ce simple silence me tue puisque je ne sais pas la suite de sa pensée. Et si ce silence cache des mots que j'ai envie de savoir ? Dans tout les cas, je ne le saurais jamais , puisqu'elle entrouvre ses fines lèvres pour continuer de donner sa réponse. Elle continue de parler avec des mots qui me réchauffent le cœur et que j'espère vrai. Au fond de moi, j'ai peur qu'elle dise cela parce qu'il y a des caméras, mais d'un autre cela m'étonnerai de sa part. J'ai une confiance incroyable envers Manon, alors que je ne la connais pas si bien que ça. D'ailleurs, le simple fait de savoir que je ne la connais pas si bien me brise un peu le cœur. Pas pour l'émission, mais pour moi. J'ai vraiment envie de la connaître plus, de connaître Manon, la jeune fille et non la leadeuse de son groupe, sous le feux des projecteurs en tant que Rookie. Ces commentaires me font chaud au cœur et je vois son engouement pour Seventeen. Je vois aussi tout son intérêt pour la musique et je suis heureux d'être '' marié '' avec quelqu'un comme cela. Elle sourit d'un air rêveur, et mon cœur rate un battement à la vue de la si belle jeune fille. Elle a l'air tellement sincère avec ce qu'elle dit que je n'ai qu'une envie ,que tout cela soit vrai. Elle se lève alors avec difficulté et lorsque je veux me précipité pour aller l'aider, le présentateur me retient et me fait signe d'attendre ici. Je la regarde alors sortir de la boxe rouge avec sa magnifique robe. Elle me sourit timidement et je sens mes joues chauffés en pensant à tout ce qu'elle a dit sur moi. Elle se rapproche de moi et à une distance raisonnable qui bizarrement me gêne. J'ai envie d'être plus proche, tellement plus proche. Je fais alors un pas sur le côté et me met juste à côté d'elle, passant ma main derrière son dos pour la poser sur sa hanche, afin de la garder auprès de moi. J'entends quelques fans crié à ce petit geste que j'ai posé , mais j'ai peur que cela soit interprété comme du cinéma, alors je ne me retourne pas dessus, et serre un peu plus mon étreinte sur la robe de la mariée. Le présentateur lève le micro à sa bouche et les cameramans recommencent à s'agiter autour de nous, pour capter le meilleur angle. On nous annonce alors que cette mission est fini et qu'elle est réussite. J'approche alors mon visage près de l'oreille de Manon et lui murmure quelques mots.

-C'était plus facile que prévu. Si ça continue, on va être le meilleur couple dis-je en rigolant.

Il continue en nous disant que nous allons être conduit à notre appartement. La prochaine mission sera annoncé plus tard, mais il est apparemment impératif que nous rangions nos affaires car on ne nous laissera pas le temps de le faire ce soir. Je fronce un peu les sourcils, me demandant ce qu'il va arrivé, mais je n'ai pas le temps d'y penser, qu'on nous presse à aller dans la voiture. Nous montons donc encore dans le véhicule direction notre maison.

- Je me demande à quoi elle ressemble... J'ai toujours bien aimé les maisons modernes...  J'espère que c'est dans ce style...

Je me parle à moi-même , perdu dans mes idées me demandant comment va être la vie avec Manon pendant trois mois. Est-ce qu'on aura des activités tout les jours ? Est-ce qu'on va devoir délaissé nos groupes respectifs ?

- Et toi ? C'est quoi ta maison idéal ? Une où je suis dedans ? Dis-je en rigolant pour voir sa réaction.

D'ailleurs lorsqu'elle me répond , un petit sourire se dessine sur mon visage avant de disparaître. Le silence revient vite dans la voiture et je ne sais pas quoi dire. Je ne suis pas le meilleur pour faire la conversation. Je cherche alors dans mes poches l'objet qui réglera tout. Je sors de mon pantalon un petit mp3 relié à des écouteurs. Je propose alors à Manon d'écouter un peu de musique avec moi et elle accepte. Je lui passe l'oreillette et laisse nos mains se frôler. Je lui souris et m'éloigne pour lui laisser placer le petit écouteur. Je lance ma playlist en mode aléatoire.

-Désolé si il y a des musiques que tu n'aimes pas ...Fis-je avec un petit sourire désolé sur le visage.

Je regarde l'heure sur le cadran de la voiture. 16h... Je me demande ce qu'on peut nous demander après avoir ranger nos affaires.

-Je peux ? Demandais-je à Manon.

Je n'attends pourtant pas sa réponse et je me rapproche d'elle, posant ma tête sur son épaule. Je ferme les yeux un instant et me laisse porter par sa douce odeur. Je me sens si bien ainsi que je n'ai vraiment pas envie de bouger. Je me sens partir doucement vers les bras de Morphée, mais je ne me laisse pas emporter sachant que , d'un moment à l'autre, nous allons arrivé à la maison. Le chauffeur s'arrête et comme je le pensais nous arrivons. La maison est immense et peut-être un peu trop pour deux personnes. J'aide Manon à sortir du véhicule et nous nous retrouvons devant une battisse si grande et belle. Nous nous avançons avec Manon dans les escaliers avant d'arriver près de la porte d'entrée. Celle-ci est ouverte et est garnie avec une petite pancarte '' vive les jeunes mariés ''. Je souris à la vue de celle-ci et prends la main de Manon dans la mienne.

- Prête à voir notre nouveau chez nous ?

Un chez nous... C'est bizarre à dire mais en même temps si agréable. J'aime bien cette sensation de rentrer chez moi. J'encourage à ouvrir la porte et dès qu'elle a posé sa main sur la clenche , je pose ma main sur la sienne pour accompagner son mouvement et nous entrons tout les deux dans la maison. L'intérieur est très spacieux. Il y a un petit hall pour enlever ses chaussures , ce que nous faisons de suite. D'ailleurs , Manon doit être soulagée d'enlever ses chaussures. Je l'attends et dès qu'elle les a retiré nous pénétrons dans la maison. Nous arrivons devant un salon très spacieux  qui s'étend sur une bonne largeur de l'endroit. En face, il y a une cuisine toute aussi luxueuse avec une salle à manger intégré. Il y a plus loin des escaliers en bois clair et à côté de ceux ci se trouve un piano noir brillant. Le siège devant celui-ci a l'air si confortable que j'ai presque envie d'aller m'asseoir et jouer un peu, mais je ne peux pas je suppose. Je fais le tour avec Manon et nous montons tout les deux à l'étage. Il y a plusieurs portes qui sont fermées et au deuxième étage, nous pouvons accéder à la salle de bain et à la chambre. La chambre est très grande aussi. Contre le mur, se trouve un seul lit. Un king size avec des draps rouges et des fleurs un peu partout. Je rougis à l'idée de dormir avec Manon, mais je n'ai pas le temps d'y penser que je remarque à côté du lit nos différentes valises.

- O-on devrait défaire nos affaires... Fis-je en m’avançant dans la chambre pour m'asseoir sur le lit si confortable.

Je commence alors à défaire mes affaires et Manon en fait de même jusqu'à ce qu'une sonnerie retentisse. Ce n'est pas mon téléphone.

- C'est toi ? Demandais-je en me tournant vers la jeune fille avec une moue interrogatrice.

Elle me fait signe que ce n'est pas elle et nous commençons donc tout les deux à chercher dans la pièce d'où provient le bruit. Je regarde dans les tiroirs du la table de nuit, jusqu'à ce que Manon m'appelle pour me dire qu'elle a trouvé la source du bruit. Entre ces fins doigts se trouve un téléphone. Je m'approche d'elle et une fois à sa hauteur, elle décroche. Une respiration , puis une voix comme rauque et automatique se fait entendre.

Manon, Jihoon , jouons à un jeu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 21:26

Je reste à une distance raisonnable de mon mari alors que je viens de sortir de la boîte rouge, n’ayant pas tellement envie de jouer contact physique sur contact physique devant les caméras et les fans. Il se rapproche et je n’ai pas le temps de m’éloigner à nouveau que sa main passe dans mon dos et se dépose sur ma hanche pour me garder près de lui. Je pince les lèvres et retiens une moue en entendant les fans réagir à cette action. Je jette un coup d’œil hésitant à Jihoon en ne comprenant pas vraiment pourquoi il recherche ma présence si proche de lui. Je me reconcentre tout de même sur le présentateur qui nous annonce la réussite de notre mission même si cela me semblait évident. Jihoon rapproche alors son visage du mien et je suis un peu surprise mais reste immobile pour écouter ses mots. Mon sourire s’efface une seconde et j’ai une courte expression de tristesse sur mes traits. Elle disparaît rapidement pour être à nouveau cachée derrière un sourire des plus naturels. Je garde un petit pincement au cœur et jette un coup d’œil vers Jihoon. Est-ce qu’il fait tout cela pour que l’on devienne le meilleur couple ? Ce serait son but depuis le début de l’émission ? J’essaye de chasser ces pensées pour me concentrer à nouveau. Je comprends vite que la prochaine mission n’est pas pour tout de suite et qu’il est temps de découvrir notre maison. Je monte pour la énième fois dans notre voiture et plonge mon regard dans le paysage qui recommence petit à petit à défiler pour nous mener vers un lieu où il semble que je vais habiter. J’écoute distraitement les paroles de mon mari et hoche la tête… Une maison moderne… Je suis un peu surprise lorsqu’il me pose la question à laquelle il a déjà donné la réponse, je tourne mon visage vers lui et deviens soudainement rouge lorsqu’il mentionne sa présence dans ma maison idéale. Je commence à bégayer à mon tour et baisse mon regard sur mes mains jouant entre elles nerveusement.

Euh… Je… C’est… Entre-autres mais… Je… J’aime bien les… les maisons m-modernes… aussi…

Je me tais de peur d’encore bégayer comme une idiote devant mon… mon mari et je mordille mes lèvres. Il bouge un peu et je tourne mon attention vers lui pour le voir sortir de son pantalon un mp3 et des écouteurs. Il me propose d’écouter avec lui et je souris un peu avant d’hocher la tête doucement. Je détourne timidement le regard quand il me sourit et que nos mains se frôlent puis place l’écouteur dans mon oreille et secoue rapidement la tête à ses mots.

Im… Impossible que je n’aime pas une chanson que tu aimes !

Je rougis et essaye d’à nouveau me concentrer sur le paysage mais Jihoon ne semble pas vouloir laisser mon cœur en paix. Je tourne à nouveau mon attention vers lui alors qu’il me demande une permission pour je ne sais pas quoi. Je n’ai pourtant pas le temps de répondre qu’il se rapproche de moi et dépose sa tête sur mon épaule. Je rougis encore une fois et le regarde avec douceur alors qu’il ferme les yeux. Je soulève ma main et la passe dans ses cheveux que je caresse doucement, m’étonnant de leur incroyable douceur. Je souris un peu et l’observe comme il semble s’endormir sur mon épaule. Tout a l’air si naturel, si vrai en ce moment que j’aimerais qu’il dure pour toujours. La voiture s’arrête pourtant trop rapidement et ma main quitte vite les cheveux de Jihoon alors qu’il se redresse pour sortir du véhicule. Il m’aide et je le remercie timidement avant de regarder la maison qui est apparemment la nôtre. Elle est énorme, un peu trop sûrement mais je sais que ce n’est pas pour toujours donc je ne m’en inquiète pas de trop. Il m’aide à monter les escaliers et je ne refuse pas puisque les talons commencent à être difficiles à porter. La porte d’entrée est ouverte et une petite pancarte me faisant rougir y est accrochée. Il prend ma main dans la sienne et sa question fait battre mon cœur à 100 à l’heure. Je me mordille la lèvre et souris en me demandant si c’est vraiment chez moi, si je peux avoir une maison avec un mari comme… comme lui. Je m’accroche à lui et lui souris en posant ma main sur la clinche, vite surprise par sa main qui se pose sur la mienne. Je découvre avec lui le petit hall nous accueillant chez nous et je m’émerveille simplement de cet endroit qui devient chez nous à présent.

La maison parfaite avec le mari de mes rêves…

Je murmure et retire mes chaussures en soupirant de soulagement puisque les talons commençaient vraiment à être douloureux. Je rejoins Jihoon une fois cela fait et nous découvrons le rez-de-chaussée de notre grand chez-nous. Le salon, la cuisine, la salle à manger intégrée, tout ça est gigantesque, spacieux et moderne comme j’aime. Je remarque vite que Jihoon lorgne sur le piano près des escaliers et rêve déjà de l’y voir assis jouer un morceau rien que pour moi. Nous montons à l’étage et je me réjouis d’un air enfantin de découvrir la suite. Je suis pourtant déçue de ne découvrir que des pièces verrouillées et nous rejoignons finalement le dernier étage où nous pouvons accéder à la salle de bains et… la chambre. Une seule, très grande, avec un seul lit… un seul… pour deux… Je dois devenir rouge comme une tomate et regarde Jihoon avec un peu d’incompréhension. Il propose de défaire nos valises et je rougis davantage en regardant derrière moi sans évidemment rien trouver pour me donner réponse.

Je… Mes… Mes affaires doivent être autre part, non ? On ne va pas… dormir en-ensemble ?

Il me répond et je dois me rendre à l’évidence pour pouvoir commencer à défaire mes affaires dans cette encombrante robe. Une sonnerie de téléphone retentit alors et je me redresse, surprise à nouveau d’entendre un téléphone sonner. Jihoon me demande si c’est moi mais c’est impossible car mon téléphone est toujours sur silencieux. Je me redresse difficilement et tiens ma robe pour chercher la provenance de cette sonnerie. Je m’approche d’un meuble à tiroir et en ouvre les compartiments en devinant que le bruit en vient. J’attrape rapidement un téléphone et me tourne vers Jihoon en le lui montrant, presque victorieuse. Il se rapproche de moi et je décroche en hésitant un peu, tremblante. La voix retouchée s’élève du petit appareil et les mots qu’elle prononce me glace le sang. Je recule un peu en laissant le téléphone à Jihoon que je regarde avec une peur momentanée.

Ji… Jihoon… ?

Je commence à paniquer intérieurement exactement comme les personnes à qui cette voix s’est adressée dans des films que j’adore autant que je crains mais suis coupée par la voix continuant ses explications…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 21:29

Manon s'éloigne un peu alors qu'elle vient de me passer le téléphone et sa voix inquiète parvient à mes oreilles. Je reconnais très bien cette voix qui provient d'un film que j'ai déjà regardé tant de fois. Vu la réaction de ma femme, je comprends vite qu'elle connaît aussi et je trouve cela mignon qu'elle soit si inquiète alors que rien ne peut nous arriver, nous sommes dans une émission télévisée. Je regarde le téléphone attendant la suite et celle-ci vient, dicter toujours par cette même voix qui annonce le début d'une partie intéressante.

Manon ,Woozi. Vous allez tout les deux jouer à un jeu. Les règles sont simples. Dans une des pièces de la maison se trouve la clé de la chambre à la droite de votre salle de bain. Dans cette pièce verrouillée, se trouve une amulette renfermant un code. Rentrez le code dans le coffre fort qui se trouve dans cette même pièce si vous ne voulez pas perdre. Comment voulez-vous passez votre nuit ? C'est ce jeu qui le décidera. Les épreuves sont cachés dans la maison et sont au total de quatre. Elles vous permettent de trouver l'emplacement de la clé. Vos passions et vos peurs sont vos plus grands alliés et ennemis. N'hésitez pas à aller vérifier le sous-sol. Vous avez une heure à partir de maintenant.

Ce n'est pas clair! Pas clair du tout. Comment voulons nous passer notre nuit ? Qu'est ce que cela veut dire ? Et qu'est ce qu'il entend par cacher dans la maison ? Cela prendrait un temps fou si nous devions tout vérifié. Je regarde Manon et celle-ci a l'air aussi perdue que moi. Alors que je m'apprête à parler un énorme bruit se fait entendre et le bruit d'un minuteur résonne dans la maison. Une heure pour ouvrir le coffre...

- Il faut commencer à chercher ... Quoi que ce soit, il faut qu'on réussisse à ouvrir le coffre... Qui sait ce qu'il se passera si l'on y arrive pas ...

Manon à l'air d'accord avec moi et je propose d'aller au sous-sol comme la voix nous l'a proposé. Je descends donc avec Manon assez vite, sans pour autant prendre trop d'avance pour que la jeune fille me suive. Lorsque nous arrivons à la fin des escaliers nous cherchons des escaliers qui nous mènerait à l'étage inférieur mais rien. Qu'est ce que ... Comment accéder au sous-sol si celui-ci est introuvable ?

- Une trappe, il y a souvent des trappe dans les films, constate Manon avec un air sérieux.

Je lui souris et acquise la tête. Nous décidons tout les deux de déplacer des meubles dans l'espoir de trouver une porte ou ouverture coincé dans le sol ou dans les murs. En déplaçant le divan , stéréotype de ce genre de chose, nous découvrons enfin la trappe. Je l'ouvre et celui-ci nous présente un escalier qui s'enfonce dans le sol. Je lance un regard à Manon qui n'a pas l'air rassurée et lui tends la main.

- Tant qu'on est ensemble , ça devrait aller non ? Lui souriai-je pour tenter de la rassurer du mieux que je peux.

Elle attrape ma main et nous descendons tout les deux les marches blanches. Nous arrivons vite dans le sous-sol qui est une immense salle de danse, mais comme on pouvait s'y attendre, cette salle à une particularité. Le centre de la pièce est recouvert d'un tapis avec des picots en plastiques. Je serre ma main dans celle de ma copine et m'approche d'une petite table où repose un vieux lecteur cassette que j'actionne.

Manon. Ce jeu est pour toi. Tu as toujours aimé dansé. En étant la chorégraphe de FHF, tu connais les danses par cœur. Quatre morceaux de ton groupe vont passez dès que tu seras positionné au centre du tapis à pied nu. Pour obtenir l'indice permettant de trouver la clé , tu dois danser les quatre musiques sans t'arrêter, sans te tromper et sans tomber une seule fois. A chaque danse complétée, une amulette avancera dans le tube près de l'escalier jusqu'à la quatrième où, là l'amulette sortira complètement et Jihoon pourra l’attraper. Si tu fais une seule erreur, le jeu prend fin et Jihoon est privé de sa main droite pour le reste des épreuves. Soyez stratège ! Si tu n'y arrives pas, l'amulette sera détruite. Alors , joues-tu ?

La cassette se fini et je regarde Manon. Malgré le fait que les picots soient en plastiques, il n'empêche que cela doit être douloureux.Je prends ses deux mains dans les miennes, et réellement inquiet , je plante mon regard dans le sien.

- Tu n'es pas obligée... Tu as déjà souffert avec tes chaussures... Et puis si tu te blesses... Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose Manon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 21:35

Un jeu… Un jeu annoncé par la même voix que ce psychopathe dans Saw… Un jeu qui s’adresse à nous, auquel nous allons devoir participer. Mon sang se glace dans mes veines alors que je fixe sans me détourner le téléphone que Jihoon tient entre ses mains. Je ne veux pas… Je refuse, je ne veux pas me prêter à ce genre de jeu qui peut s’avérer dangereux… mortel… Je sens la panique si semblable à celle que ressentent les personnages victimes de Jigsaw dans ces films m’envahir, dévorer mon cœur et faire trembler mes mains. Je reste immobile alors qu’en moi règne une tempête qui ne me donne qu’envie de fuir. Je suis sûrement trop parano mais je ne connais que trop bien ces films pour me dire qu’utiliser cette inspiration pour cette émission n’est pas innocent. J’enfonce mes ongles dans mes paumes pour tenter de reprendre le contrôle et écoute la voix, toujours aussi impassible et imperturbable, nous donner les règles du jeu et son but. Je me concentre un maximum pour ne rater aucune information et garde mon regard concentré sur l’appareil même lorsque celui-ci s’est tu et que Jihoon pose son regard sur moi. Je n’ai pas envie de découvrir quelles épreuves nous attendent et j’aimerais imaginer que Jihoon pense comme moi… Je sursaute alors quand un mécanisme bruyant se met en marche et je comprends vite qu’il s’agit du minuteur. Je regarde autour de moi pour trouver la source concrète du boucan mais Jihoon me coupe dans ma recherche désespérée pour me montrer sa détermination à trouver la clé qui nous donnera accès au coffre et son code. Je le fixe quelques secondes, figée, et refoule d’un coup toutes ces peurs qui me dévorent pour ne pas qu’il voit à quel point je suis terrorisée. Je hoche la tête avec la même détermination que lui pour qu’il puisse s’imaginer que je suis entièrement d’accord avec lui et nous nous mettons en route pour rejoindre le sous-sol. Nous cherchons quelques minutes l’accès de l’étage inférieur mais rien ne montre l’entrée évidente d’une cave et nous nous retrouvons vite dans une impasse. Je parle de la présence d’une trappe qui nous permettrait de rejoindre le sous-sol et nous commençons alors le réaménagement de notre intérieur pour trouver cette trappe. Elle se trouve finalement en dessous du divan et je regarde avec anxiété les escaliers menant à notre première épreuve. Jihoon a remarqué mes sentiments craintifs et me tends sa main en l’accompagnant de mots qui se veulent rassurants. Je glisse ma main dans la sienne et nous descendons rapidement les marches pour déboucher dans une salle d’entrainement. Mon regard tombe immédiatement sur le tapis couvert de picots au centre et j’ai un mouvement de recul en comprenant ce que cela signifie avant même que Jihoon n’active le magnétophone. Cette épreuve est pour moi… J’écoute les règles en fixant le tapis sur lequel je suis censée danser et comprends soudainement l’importance de réussir cette épreuve qui m’est soumise. Si je ne le fais pas, l’amulette contenant un indice sera détruite et Jihoon perdra l’usage de sa main droite. Je sens d’ailleurs ses mains se glisser contre les miennes pour me forcer à me tourner vers lui mais je secoue la tête à ses propos.

Hors de question que je n’essaye pas. Si je ne le fais pas, nous perdons un indice et tu perds ta main… Je ne peux pas laisser cela se passer sans tenter de l’empêcher.

Je me détourne et m’approche du tapis pour le regarder avec un peu de nervosité que j’essaye de dissimuler sous ma détermination. Je suis déjà pieds nus mais je réfléchis à comment danser avec une robe de mariée aussi encombrante. Je pince les lèvres et passe mes mains dans mon dos pour tirer d’un coup la tirette et laisser ma robe glisser le long de mon corps dans un doux bruit de tissus. Je me retrouve dans une petite sous-robe blanche servant à donner un peu de volume à la tenue que je viens de retirer. Je suis fort dévêtue et cela ne me met pas à l’aise pour danser mais ça sera toujours mieux qu’en robe de mariée. Je tourne la tête pour jeter un coup d’œil à Jihoon, cherchant peut-être son courage dans ses yeux magnifiques, avant de monter sur les picots en plastique s’enfonçant déjà doucement dans mes pieds nus. Je me tiens droite au centre du tapis et attends sans bouger que la première musique se lance. Les premières notes résonnent et je les suis en tentant de garder mon équilibre sur ces picots qui, bien qu’arrondis, restent fort fins pour rester sans problème debout dessus. Je sens une chaleur provoquée par le plastique frottant contre ma peau nue. Je me mords la lèvre inférieure et me concentre sur les pas que je dois réaliser pour ignorer la douleur des petites brûlures naissantes sur la plante de mes pieds. La première danse se passe sans problème et je me mets à espérer que je n’en aurais finalement aucun si je continue comme ça. La deuxième se passe comme la première, ma détermination et l’adrénaline m’aidant à ignorer le rouge brûlant déjà mes pieds toujours en mouvement. Je termine la deuxième dans un saut dont la réception m’arrache un gémissement de douleur puisque mes pieds se plantent violemment contre les picots. Plus que deux danses et je sens mon cœur battre à tout rompre alors que mes oreilles ne sont concentrées que sur la troisième musique qui commence. La danse est plus douce, plus calme, mais me demande beaucoup plus d’équilibre dans mes mouvements amples et lents, ce qui laisse aux picots tout le loisir de creuser les cloques dans mes pieds souffrant déjà bien plus qu’auparavant. Je me mordille la lèvre en sentant les larmes perlées et manque de justesse de perdre mon équilibre à deux ou trois reprises et c’est un miracle si je parviens à terminer la troisième danse en sachant pertinemment qu’il y en a une quatrième. Je regarde un peu désespérément derrière moi pour chercher renfort dans son regard mais je suis forcée de me reconcentrer sur la dernière danse. C’est évidemment l’une des plus difficiles, des plus rythmées, des plus rapides que j’aie créée depuis les débuts de FHF. J’ai de plus en plus de mal et je sens que mes pieds craquent sous les cloques se perçant à cause de leurs frottements contre les picots. Je manque plusieurs fois de perdre le rythme et je sens que je laisse des traces rouges sur les picots du tapis auparavant immaculé. Je serre les dents mais de muettes plaintes parviennent à s’échapper de mes lèvres alors qu’un tour sur moi-même me permet de sentir le picot s’enfoncer contre mon pied. Il me faut un courage surhumain pour ne pas lâcher prise et la seule motivation guidant mon chemin est la présence de Jihoon derrière moi. Des tours font saigner mes pieds davantage encore et je sens le dernier saut approcher avec une appréhension gigantesque comme chaque pas devient une réelle torture. Je prends mon élan et entreprends les trois derniers tours avant de m’élancer dans les airs pour laisser, dans une réception contrôlée, mes pieds souffrir ultimement contre les picots les frappant de plein fouet. La musique s’arrête et je ne peux que me laisser tomber sur le sol à côté du tapis dans une plainte que je peux enfin laisser échapper à la fin de cette mission s’apparentant à la pire douleur que j’aie jamais vécu et je ne sais que murmurer le prénom de mon mari en fermant mes yeux doucement baignés de larmes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 21:39

Elle m'assure qu'elle va y aller et je la vois et je fronce les sourcils alors que je la vois s'éloigner. Je me mordille alors la lèvre quand je vois qu'elle retire sa robe pour se retrouver habillé d'un tissu beaucoup plus court dévoilant une bonne partie de sa peau. Je rougis lorsque je remarque que mes yeux ne quittent pas sa silhouette , puis je lui souris alors qu'elle me regarde. Je cherche les mots pour l'encourager mais ne trouve rien d'autre que de sourire. La musique commence et Manon se met à danser. Je comprends pourquoi elle crée les chorégraphies. Elle est si belle et pleine de grâce dans ses mouvements. La musique la consume, mais il en est de même pour le tapis qui s'attaque à ses pieds qui rougissent sous le frottement. Je me mordille la lèvre, ayant mal pour elle. Je n'aime pas la voir souffrir, ça me brise le cœur et je sens ma gorge se serrer. Pourtant, elle fini la première musique et je souris. Elle danse encore et je vois qu'elle a du mal. Je veux la prendre dans mes bras, lui dire que tout ira bien, mais je ne peux pas.

- Bravo ! Tu es superbe !

- Elle me sourit, puis se concentre de suite et je souffre pour elle lorsqu'elle gémit à la fin de la deuxième chanson qu'elle arrive quand même à finir.

Manon ! Fighting ! Je sais que tu peux le faire ! J'ai confiance en toi !
J'ai crié ces mots comme si elle était loin, mais je voulais absolument que mes mots l’atteignent, qu'elle sache que je suis avec elle en pensée. L'amulette descend encore un peu et retente encore une fois de l'attraper,mais mes doigts ne sont pas si fin et je comprends vite que je devrais attendre la fin du jeu pour m'emparer de l'indice. La troisième danse a déjà commencé et son rythme est plus doux, permettant aux picots de l'ensiler dans la peau de Manon. Je la vois se mordiller la lèvre et j'ai envie de sauter sur le tapis et de la prendre dans mes bras , qu'importe qu'on ait cet indice ou pas ! Mais je ne peux pas, car cela voudrait dire que ces efforts seraient vains. Elle commence à manquer d’équilibre et ses yeux reluisent de perles de douleurs que je voudrais tant effacer d'un revers de la main ou d'un baiser. La dernière musique enfin et il s'agit d'un rythme infernal. Une chanson a la cadence rapide. Je murmure son prénom alors que je vois certaines parties du tapis se teindre en rouge. Ses pieds en sang me coupe la respiration et je crie un immense Fighting venant du plus profond de mon cœur. Même si cela ne change rien, je veux lui dire ! Je suis là Manon, je suis là ! Elle gémit de temps à autre et je lui souffle que ça va aller, que c'est bientôt la fin. Je commence alors à chanter la fin de la chanson pour qu'elle se concentre sur ma voix, pour qu'elle oublie la douleur , espérant que cela fonctionne. Lorsqu'elle prend son élan, je détourne le regard, peut-être trop lâche pour regarder, mais je ne veux pas voir l'expression de peine qui doit contorsionné son visage. La musique s'arrête et l'amulette tombe enfin. Je tire sur le fil pour la décrocher, mais ne la prends pas en main, me dirigeant de suite vers Manon qui s'est laissé tombée au sol. Je m’accroupis près d'elle et essaye ses larmes avant de la prendre dans mes bras.

- Tu as été parfaite mon sucre! Tu as été parfaite.

Je ne cesse de lui répéter ces mots, alors que je la serre fort contre moi. Je tremble légèrement de la voir si affaiblie et mon cœur ne fait que se pincer à cette vue qui m'attriste et me révolte en même temps.

- Il faut aller te soigner Manon, je ne te laisse pas comme cela.

Je passe alors mes bras autour d'elle et la soulève telle une princesse, en prenant au passage la petite amulette. Je remonte les escaliers avec elle, ma main touchant sans faire exprès ses cuisses dénudées. Je rougis, mais n'ai pas le temps d'y faire attention puisque mes pensées sont tournées sur le bien-être de la jeune fille. Dès que nous sommes retournés en haut, je l'amène dans la salle de bain et malgré ses protestations, je la dépose sur le rebord du lavabo et commence à chercher dans les armoires de quoi la soignée. Elle me fait remarquer que l'heure tourne et que nous avons déjà perdu plus de 12 minutes , mais je ne peux pas la laisser ainsi, tant pis.

- Manon j'ai eu super peur pour toi !

Ma voix serrée par les larmes, je réponds à sa dernière contestation.

- Laisse-moi au moins te soigner vite fait, on fera les choses bien dès que c'est fini si tu veux, mais je ne veux pas que tu souffres encore.

Une petite larme roule silencieusement sur ma joue et je trouve enfin le petit kit de première aide. Je sors alors du désinfectant et commence à l'appliquer sur la peau ouverte de Manon qui gémis un peu, le produit lui piquant sûrement ces plaies récentes. A chaque fois que son corps tremble ou est pris de spasmes à cause du produit, une larme coule sur mes joues,ne pouvant se retenir de quitter mon regard. Une fois le tout désinfecté, je prends un petit rouleau de bandages et telle une momie , je décore les pieds de Manon dans les bandelettes blanches. Je le fais en gros et dès que cela est fait, je la regarde en relevant la tête vers là où son visage repose. Je lui souris et approche mon visage de sa jambe que j'embrasse tendrement avant de la caresser du bout du doigt.

Je vais te protéger à partir de maintenant, désolé ma belle. Tu peux marcher ma sucre?
Elle me dit qu'elle peut et je fais un peu la moue, doutant de cela. Pourtant, elle se lève et avec une petit grimace elle avance. Je m'empresse de suite de passer son bras au dessus de mon épaule et l'aide à supporter son corps.

- Laisse moi t'aider à descendre les escaliers au moins.

Elle hoche la tête et me laisse faire et nous descendons ensemble. Un bruit de gong résonne et une voix résonne dans tout l'appartement.

Il vous reste 45 minutes et 58 secondes.
Il faut qu'on cherche d'autre indice. Ta passion est ton ennemi et ton ami..

- J'ai eu la danse.. fit Manon

- Alors j'ai...

Mon regard se tourne vers le piano et je m'approche de celui-ci. Manon me suit du regard. Sur le couvercle du piano qui repose sur son meuble en bois, se trouve une inscription comme gravé dans le bois poli. '' Ouvre-moi ''. Je soulève alors le couvercle et à l'intérieur , reposant délicatement sur les cordes, se trouve une cassette. J'appuie alors sur le mode lecture et écoute les prochaines consignes alors que Manon s'est approchée pour écouter avec moi.

Woozi, cette mission est pour toi. Toi qui a toujours aimé la composition , tu vas rejouer les morceaux que tu as écrit pour ton groupe. Tu joueras sur ce piano Pinwheel et Thanks. La particularité de cette épreuve est que chaque touche et pédale est reliée à un mécanisme qui t'enverra une décharge électrique assez importante. Pourtant sur les deux morceaux , quatre décharge seront beaucoup plus forte. Tu devras alors dire à Manon quelle touche t'a électrocuter plus que les autres. Et elle remplira le code chiffré qui se trouve sur le meuble en bois. Si Do=1 ,Ré=2 à toi de trouvé la bonne combinaison. A la moindre erreur , ou à l'arrêt de la mission, l'amulette disparaît et Manon doit retourner danser pendant 5 minutes. Concentre-toi sur tes sens petit pianiste.

Je vais alors me poser sur le petit siège rouge en face de l'instrument et regard Manon en souriant.

- Tu n'aurais pas besoin de retourner danser là-bas, je te le promet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 21:43

J’ai l’impression d’être vidée de mon énergie alors que mes pieds quittent enfin les picots et que mon corps s’écrase, comme vide, sur le sol. Les larmes baignent définitivement mes traits et je garde les yeux fermés en tentant d’ignorer les douleurs plantées dans mes pieds. Des mains essuient mes larmes et des bras m’enlacent et me serrent fort contre le jeune homme. Je le sens trembler un peu et je me demande pourquoi même si je ne parviens pas à me concentrer là-dessus. Il me dit que j’ai été parfaite et je n’arrive qu’à sourire très faiblement en me laissant me blottir contre lui. Il m’a aidée pendant cette épreuve et je n’aurais probablement pas réussi sans sa voix qui m’a encouragée et guidée jusqu’à la fin. Il annonce qu’il faut me soigner et j’ai envie de protester déjà, ayant juste besoin d’un peu de repos pour me remettre sur pieds mais il ne m’en laisse pas l’occasion. Il me soulève comme une princesse et je m’accroche à lui alors qu’il dépose ses mains dans mon dos et sur mes cuisses, son contact me brûlant mais encore une fois, je ne peux pas me concentrer dessus puisque je souffre trop pour en profiter. Il m’amène jusqu’à la salle de bains et je proteste cette fois en me débattant comme pour me défaire de son étreinte mais pas moyen et je me retrouve assise sur le rebord du lavabo. Il cherche de quoi me soigner et je m’impatiente vite en disant que nous perdons du temps pour quelque chose d’inutile. Je suis surprise lorsqu’il annonce qu’il a eu super peur pour moi et je me mordille la lèvre en ayant l’impression d’entendre des larmes derrière sa voix inquiète. Je me tais alors qu’il rajoute une dernière fois qu’il veut vraiment me soigner et qu’il refuse que je souffre encore. Je baisse les yeux sur mes pieds en sang alors que Jihoon trouve enfin la trousse et commence à me soigner en m’envoyant plus de douleur que de réconfort. Je me mords la lèvre encore et essaye de me retenir de me plaindre bien que ça ne soit pas toujours possible. Je m’accroche comme pas possible pour ne pas sembler trop faible mais tout mon corps souffre lorsque ses mains soignent mes pieds. Je remarque pourtant que des larmes échappent à son regard et je fronce les sourcils en le regardant me soigner sans comprendre pourquoi il pleure. Il enroule finalement mes pieds dans des bandages et relève enfin son visage pour me regarder et me sourire. Je frissonne en sentant ses lèvres sur ma jambe et rougis alors que ses doigts me caressent. Il s’excuse et je ne comprends pas pourquoi encore une fois mais souris tout de même, heureuse de me sentir aussi… protégée… Du bout de mes doigts je caresse ses joues humides et pince mes lèvres, inquiète.

Je… Je ne veux plus te voir pleurer à cause de moi…

J’annonce que je peux marcher avec confiance et quitter le bord du lavabo pour me lever et marcher vers la sortie avec une petite grimace. Je râle un peu quand Jihoon vient encore m’aider en passant mon bras autour de son épaule pour me soutenir. Je hoche pourtant la tête malgré le fait que je trouve qu’il m’aide de trop mais chaque pas est encore un peu douloureux alors son aide ne peut pas être vraiment refusée. Une voix annonce alors qu’il ne nous reste que 45 minutes avant la fin du compte à rebours et je redeviens rapidement nerveuse. Nous nous mettons à réfléchir sur où trouver la prochaine épreuve et Jihoon répète les mots prononcés par la voix dans le téléphone. Je parle alors de la danse qui a été mon épreuve et je suis des yeux le regard de mon mari qui se dépose sur le piano en bas des escaliers. Je m’appuie sur la rampe alors que Jihoon s’éloigne pour se rapprocher de l’instrument et en soulever le couvercle. Je me rapproche à mon tour lorsque je le vois sortir un magnéto du piano pour pouvoir écouter avec lui ce que la cassette a à nous dire. Je me fige un peu en apprenant que la mission est pour Jihoon cette fois et crains déjà qu’elle soit du même style que moi. On lui annonce qu’il devra jouer Pinwheel et Thanks sur l’instrument mais rapidement, la mission se corse lorsqu’il est précisé que chaque touche et pédale envoie des décharges électriques mais que pire encore, quatre des touches électrocutent plus que les autres et Jihoon devra me les donner pour que j’entre le code dans le meuble en bois afin d’obtenir l’indice. Je fronce les sourcils lorsqu’il est précisé que si Jihoon ne le fait pas correctement, l’indice sera détruit et je devrais retourner sur le tapis couverts de picots. Jihoon va directement s’installer sur le tabouret et me regarde en souriant. Je secoue la tête à ses mots et viens me placer entre lui et le piano.

Hors de question. Je refuse que tu subisses ça !

Je prends ses mains dans les miennes et le supplie du regard en espérant que ça va le faire changer d’avis. J’ai si peur qu’il lui arrive du mal comme il m’en est arrivé que je ne peux pas le laisser courir le risque simplement pour m’éviter de retourner danser. Je jette un coup d’œil sur le piano et replonge mon regard inquiet dans celui de Jihoon en serrant plus fort ses mains au creux des miennes.

Jihoon… S’il-te-plaît ne fais pas ça… Je ne veux pas que tu souffres à ton tour… Laisse-moi retourner danser et tant pis pour l’indice, d’accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 21:52

Manon intervient de suite et refuse catégoriquement que je prenne part à ce jeu morbide. Elle me supplie de ne pas jouer et me propose de retourner sur le tapis , mais je ne veux plus la voir souffrir ainsi, alors je lui souris simplement.

Ca va aller ! Si tu as su faire ton épreuve je devrais pouvoir faire la mienne non ?
Elle me supplie encore fois de ne pas le faire,mais je me suis décidé. Je prends une grande inspiration et mes doigts commence à caresser le piano pour commencer pinwheel. Mes sourcils se froncent et une petite grimace apparaît sur mon visage alors que chaque décharge est comme un lancement douloureux qui traverse tout mon corps. Je mordille ma lèvre et me concentre sur les touches, ne voulant en manquer aucune , sous peine à ce que Manon re-danse sur ce fameux tapis. Mon corps ne prend pas encore les décharges de manière négatives. C'est comme si mon corps étaient traversés de fourmillements qui se répandent dans mon corps grâce au bout de mes doigts. Alors que mon dos frôle le « do », j'ai un petit sursaut sur mon siège sans pour autant m'arrêter de jouer. « DO » criai-je à Manon alors que je continue à jouer. J'ai bizarrement l'impression que les décharges augmentent au fil des notes et je n'en serais pas surpris. Mes doigts pianotent encore sur les touches et je me sens devenir si nerveux, redoutant déjà la prochaine décharge plus forte. La mélodie arrive au dernière refrain et toujours rien. Je veux tourner la tête vers Manon pour voir son visage me sourire, m'encourager, mais je ne peux pas détourner mon regard des touches, cela serait trop risqué.

SI !

Le cri est sorti tout seul, mais tout mon corps a ressenti la décharge beaucoup plus intense que toutes les autres. J'ai d'ailleurs peur que mon bras perde un peu de sa légèreté avec toute ces électrocutions, qui ne font que contractés mes muscles. Je mordille encore ma lèvre, la douleur devient de plus en plus fort et il en est de même dans mes jambes qui ne cessent d'utiliser les pédales. Je sens mes jambes faiblir alors que la deuxième n'a même pas encore commencer... Ah ! N'abandonne pas Jihoon ! Pense à Manon , pense à elle ! Je finis le morceaux et regarde brièvement Manon avant de lui sourire, alors que mon front perle de sueur, apparaissant du à l'effort des contractions et au stress.
Encore une , je peux le faire ! N'est-ce pas ?

Je lui souris un peu et mon regard lui demande confirmation de mes mots. Sa réaction me fait sourire, et me donne du courage pour continuer la suite. Mes doigts se reposent sur le piano et dans un sursaut, j'ai failli les retiré. Je laisse échapper un petit cri étouffé, puis je commence enfin Thanks. La décharge électrique est beaucoup plus forte. Le choc se répand en moi, faisant vibrer chaque fibre de mon être. Je me sens d'un coup fatigué et maintenant mes paupières sont lourdes très lourdes. Pourtant, elle se soulève d'un coup quand la troisième décharge forte débarque.

FA !

Encore une fois, je l'ai crié, mais je n'en peux rien. Mon corps, mon esprit, plus rien ne répond comme il le faudrait. Je me sens vide et mes membres commencent à s'engourdir. Je mordille ma lèvre très fort pour me donner une petite impulsion d'énergie, pour ne pas sombrer dans un état de léthargie. Les larmes commencent à venir perler le coin de mes yeux sans que je ne le veuille. Mes bras sont prit de fourmillement et ma vision devient flou du aux larmes et à un mal de tête qui vient d'apparaître. Oh, non, je ne peux pas.. Pas maintenant. Je tente d'ouvrir grand mes yeux sur les touches pour garder une concentration maximal, mais cela devient de plus en plus dure. Heureusement, les notes m'affirment que la fin de la musique arrive. Pourtant, je n'ai pas encore eu la dernière note. Est-ce qu'elle est déjà passé ? Mon corps engourdi ne l'aurait pas senti ? Je commence à paniquer et je me sens légèrement trembler.

Manon, je ne sais pas si la note est déjà passé ?

Je panique, mon cœur accélère et je ne sais comment le calmer. Je lève deux secondes la tête vers elle, la panique empreintant mes traits. Est-ce que j'ai raté ? Et si la mission n'était pas complète à cause de moi. Mes doigts se concentrent sur les touches et alors que la dernière note arrive, mon corps est prit d'un spasme. La chanson est finie, et mon corps tombe en arrière et est prit d'une convulsion que je ne sais calmée. Je sens Manon se rapprocher de moi et je souris en la sentant près de moi. Mon corps n'arrive pas à se soulever et même bouger mon bras me demande un effort surhumain. Manon me parle mais je n'arrive pas à l'entendre. Ces lèvres bougent devant mes yeux, mais comme si je me noyais, la vie passe au ralenti devant moi.

SOL...

Je lui souris et je sens mon corps reprend le dessus sur la paralysie et l'angoisse. Mes jambes se détendent lentement et mon dos aussi. Mon bras arrive à bouger et je lève la main pour aller caresser la joue de Manon.

Je t'ai dit que je ne te ferais pas souffrir Manon...

Je ferme une seconde les yeux, puis lui souris encore. Je décide de me relever et j'utilise un peu de son aide. Je manque de tomber une fois sur mes deux pieds, mais me raccroche vite au piano. Je demande alors à Manon d'aller entrer le code et de sortir enfin l'amulette...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 21:54

Jihoon veut absolument faire cette mission malgré mes protestations et il brise mon cœur d’ainsi refuser de s’épargner de souffrances. Je le regarde désespérément lorsqu’il refuse que je prenne la sanction pour qu’il ne souffre pas et tout mon être souffre déjà de le voir jouer sur ce piano piégé. Il pose ses doigts fins dessus et doit déjà en ressentir les décharges. Il sursaute et m’annonce la première note de la décharge plus violente et mon regard se fait triste alors que mes pensées se répètent encore et encore le DO qu’il a crié à mon intention. Je souffre avec lui, je ne comprends pas pourquoi mais l’idée qu’il se fasse du mal pour me protéger m’est si douloureuse, j’ai envie de fermer les yeux, de ne pas entendre ses doigts sur ce piano de malheur ni le voir grimacer à cause des électrocutions dont il doit supporter les méfaits. Un deuxième cri s’échappe de ses lèvres et une larme se glisse sur ma joue, Do, si… Encore deux Jihoon. Je sens ma gorge se serrer alors que ses muscles semblent se raider * Jihoonie… Jihoonie ça va aller… c’est… plus que deux mon Jihoon… * Soufflais-je alors qu’il finit le premier morceau. Son regard se tourne vers moi, il me sourit et je ne comprends pas comment il fait. Je voudrais caresser son front humide de sueur mais je ne peux pas. Je hoche la tête en souriant d’un air un peu inquiet tout de même et l’encourage * Bien sûr Jihoon ! J’ai confiance en toi, tu vas y arriver ! C’est presque fini ! Accroche-toi Jihoon ! * Il repose ses doigts sur le piano et sursaute. Je sais qu’il a mal et je souffre avec lui, je souffre pour lui, je suis de tout cœur à ses côtés alors que la troisième violente décharge parcourt ses veines * Oh Jihoon… * Soufflais entre deux larmes. La fin de la musique s’approche, il me dit qu’il a peut-être raté la quatrième note et je secoue la tête * Non non, ne t’inquiète pas Jihoon tu ne l’as sûrement pas ratée mon amour * Je rougis au surnom que je lui donne et suppose que c’est sur le moment, qu’il ne m’a pas entendue. La dernière note résonne et il est pris d’un spasm qui m’arrache plusieurs larmes. Je le vois tomber en arrière et je crie son prénom. Je m’approche immédiatement de lui et prends sa main dans la mienne, me faisant électrocuter sans y prendre garde et y faire attention.

Jihoon.. Jihoon regarde moi Jihoon c’est fini… Regarde-moi s’il-te-plaît… dis quelque chose…

Il dit simplement le nom de la dernière note et je laisse échapper quelques sanglots, un sourire désespéré aux lèvres. Il sourit mais moi je suis simplement morte d’inquiétude pour lui. Je soupire alors qu’il parle de ne pas me faire souffrir et je baisse les yeux. Il ferme les yeux et je meurs d’inquiétude pour lui. Il essaye de se relever et je l’aide même si j’aurais voulu qu’il se repose un peu plus. Il manque de tomber et se raccroche au piano. Il me parle de l’amulette et je me blottis plutôt contre lui.

On s’en fout de l’amulette, tu as été blessé ! J’aurais dû, j’aurais dû retourner sur le tapis…

Je reste contre lui et le regarde avec un petit sourire, toujours très inquiète. Je vais très vite récupérer l’amulette en tapant le do, si, fa et sol, manquant de tomber à cause de mes pieds toujours très douloureux mais peu m’importe, je reviens en trébuchant dans les bras de Jihoon.

Ne refais plus jamais ça ! Je ne veux plus que tu souffres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 22:01

Je l'entends me dire qu'on s'en fou de l'amulette et je souris. Elle est si belle quand elle s'inquiète c'est fou... J'aurais tant envie de la serrer dans mes bras et de la rassurer que je vais bien. Elle m'aide à trouver une certaine stabilité et reste contre moi avec un faible sourire qui décore son visage emprunt d'émoi. Elle va vite récupérer la dernière note , mais en revenant à mes côtés, ses pieds s’emmêlent entre eux,combattant pour qui sera près de moi le premier, et elle tombe dans mon bras. Je la rattrape et la soutient avec toute la force qu'il me reste qui est amplement suffisante pour la maintenir. Elle me dit de ne plus jamais refaire cela et je la regarde avec un petit sourire au coin des lèvres

-Promis ❤️  Si cette situation se représente, je ferais le même choix que maintenant !

-Il vous reste 30 minutes- .

Aish seulement alors qu'il nous reste encore deux épreuves à trouver... Je  regarde Manon et lui dégaine un sourire plus que rassurant

- Ça va maintenant ❤️ Je.. je me sens déjà mieux ! Il ne faut plus perdre de temps. Dis-je en allant près du petit boîtier où l'on rentre le code.

J'encourage Manon à déverrouiller celui-ci et elle s'exécute. Nous récupérons donc une autre amulette et le jeu continue. Il faut trouver l'autre épreuve. Nos passions, nos peurs , tout ceci peut nous aider. Nous avons déjà fait nos passions, il reste alors nos peurs. Le temps s'écoule dans l'immense tablier qu'est le minuteur et nous avons encore deux épreuves à réussir. Alors que je cherche dans la maison un quelconque indice, je tombe sur une photo de Seventeen. C'était à nos pré-débuts, la veuille de la remise des bagues... Tant de souvenirs affluent dans mon esprit et je souris faiblement.

- Manon, viens voir:)

Cette photo n'est jamais sortie de la camera et je m'étonne qu'elle ait été développée pour être encadrer. Sachant que la jeune fille est fan du groupe, je lui montre avec des yeux pétillants de nostalgie

-C'était le jour avant la remise des bagues. On était tous dans un état de fatigue , mais en même temps d'excitation.

- Tu as du ressentir au moins une fois cela avec FHF ,non ? ^^  Dis-je alors que je repose la photo.

Elle me répond et je souris tendrement. Je le sais, elle va grandir en tant que grande artiste , je le sens. M'apprêtant à reposer à la photographie, je m'arrête dans mon mouvement lorsque mon attention est capté par un bouton en relief se démarquant du petit meuble en chêne clair. J'appuie sur celui-ci et le mur à côté du meuble s'ouvre comme une pièce secrète dans ces films d'actions ou encore tout simplement comme dans EXO Next Door. Je lance un regard inquiet vers Manon , mais saisissant sa main, je nous engouffre dans l'endroit

- Ca va allez, je suis là ❤️ Dis-je en serrant un peu plus fort sa paume entre la mienne qui est étrangement chaude.

D'ailleurs tout mon corps est chaud, comme si j'étais consumé par une sensation que je ne saurais décrire. Des petits escaliers descendent dans une pièce éclairée, et nous arrivons dans une pièce immenses , où la façade se maintenant devant nous est un gigantesque mur d'escalade.

Manon ,Jihoon ce défi est à réaliser à deux. Vous avez un mur à escalader ensemble. Le harnais spécial peut contenir deux personnes, Manon sera dos à Jihoon. Le rappel pour votre sécurité sera affecté par un professionnel qui va bientôt vous rejoindre. Votre but est d'atteindre le sommet ensemble pour aller actionner une manivelle qui désamorcera le compte à rebours qui est de 5 minutes. Si vous échouez, l'amulette disparaît, mais aussi, votre groupe subira votre défaite. Si après les 5 minutes, vous n'avez pas réussi à escalader le mur, Sophie et SoonYoung recevront vos châtiments respectifs, c'est à dire, pieds en sang et choc électrique. Vos groupe, votre peur de les perdre , de leur faire du mal , va-t-elle se réaliser ? Attention aux obstacles sur le mur. Certaines parties du mur bougent et de plus des éléments extérieurs peuvent entrer en compte. Accrochez-vous bien. Dès que vous commencerez à escalader le compte à rebours commencera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 22 Juil - 22:10

Je suis presque énervée contre lui, je ne comprends pas comment il a pu faire une chose pareille, s’infliger de telles décharges tout ça pour que je ne retourne pas sur ce fichu tapis ! Je prends son visage entre mes mains et le caresse doucement avant de vite aller récupérer la dernière note. Revenant vite vers lui, je tombe pitoyablement dans ses bras, mes pieds me brûlant de façon toujours atroce mais je suis tellement inquiète… Je lui demande de ne plus jamais refaire une chose pareille et tout ce qu’il trouve à me répondre c’est qu’il referait le même choix ! Les larmes aux yeux, je frappe un peu son torse avant de me blottir contre lui.

Mais Jihoon j’ai eu tellement peur pour toi… Aish…

Je tente de reprendre le dessus sur les émotions que je viens de ressentir mais reste toujours près de lui, trop inquiète au cas où il retombe à cause de la faiblesse de son corps en ce moment. J’entends une voix déclarer impassiblement que le temps n’est plus égal qu’à trente minutes et je me mordille nerveusement la lèvre inférieure. Il m’assure qu’il va bien et je m’éloigne un peu, supposant qu’il me trouve probablement trop envahissante, proche et qui sait trop collante… Un peu refroidie par ces pensées, je m’exécute à sa demande et récupère l’amulette comme il semble le souhaiter. Nous décidons de reprendre les recherches et je parcours la maison pour trouver le moindre indice qui nous mènera à l’avant dernière mission. Jihoon m’interpelle alors et j’arrive le plus vite possible à ses côtés avec un petit sourire sur les lèvres, sourire qui s’élargit quand je vois la photo de mon groupe Ultimate. Il m’explique le contexte de la photo et s’apprête à la déposer mais je la prends doucement de ses mains pour l’observer de plus près et caresser avec tendresse la silhouette de mon ultimate, il était encore si jeune sur cette photo et ses cheveux étaient blonds presque jaunes et assez longs pour qu’il doive les attacher. Je souris et ne peux pas m’empêcher de lâcher un petit quel homme… avant de me rappeler la question qu’il m’a posée par rapport à mon groupe. Je lève un regard surpris vers mon mari >////< et me mordille la lèvre.

Hum… Eh.. O-Oui j’ai déjà ressenti ça mais… mais on est pas aussi douées que Seventeen !

Je m’exclame cela en me rendant vite compte que je suis à côté d’un membre du groupe dont je parle… Je dépose vite la photo là où il l’a trouvée et ris nerveusement en passant ma main dans mes cheveux comme je me rends compte que je ne suis pas très à l’aise d’un coup. Je me détourne pour me rappeler alors des débuts de FHF et je me sens nostalgique même si c’était bien plus récent que les débuts de Seventeen. Je me rappelle d’ailleurs de Seventeen project et souris un peu plus en regardant Jihoon, il a tellement changé… Ce n’est plus le même homme qui m’a fait craquer avec ses cheveux roses et son air tout mignon… Il a définitivement évolué. Je sursaute quand je remarque qu’il appuie sur un bouton, trop prise dans ma contemplation pour avoir remarqué ça. Il provoque alors l’ouverture d’une porte. Je regarde un peu à l’intérieur, sachant qu’on va devoir y entrer même si l’envie n’y est pas, et je le suis alors qu’il me prend la main pour nous engouffrer vers la prochaine mission. Arrivés dans la nouvelle pièce, je découvre avec effroi le grand mur d’escalade devant nous d’une hauteur qui me donne déjà le vertige. Je fais un pas en arrière et me cache un peu derrière Jihoon en regardant autour de nous avec inquiétude. La voix off se fait alors entendre et nous expliquer ce qui nous attend pour cette mission. 5 minutes, escalader à deux… et si on y arrive pas, nos deux meilleurs amis en subiront les conséquences. Je passe mes mains dans mes cheveux en reculant davantage alors que tout mon être panique, je ne me sentirais jamais capable de faire quelque chose comme ça !! Je regarde Jihoon qui s’est tourné vers moi et je secoue la tête.

N-Non… je ne peux pas… pas ça c-c’est trop haut o-on y arrivera pas… O-On ne peut pas me demander ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: We got married !    Dim 29 Juil - 17:51

Prendre de la hauteur ?


Alors que nous écoutons les explications, je vois la silhouette fluette de Manon trembler légèrement. Lorsque la voix off s'éteint pour qu'on prenne notre décision, Manon me me dit qu'elle n'y arrivera pas. Je prends alors ses mains dans les miennes et lui souris.

- Je suis sûre qu'on peut y arriver, tout ce que tu aurais à faire c'est de ne pas regarder en bas, lui dis-je pour la rassurer.

Voyant que ça n'a pas l'air de la rassurer et je souris et la prends dans mes bras. Je caresse son dos pour la détendre et la blotti au creux de mes bras. Je passe ma main dans ses cheveux et caresse ceux-ci et pose mes lèvres sur son oreille pour lui chuchoter des petits mots.

- Tu n'es pas obligé, personne ne t'y obligera et nos amis comprendront sûrement, ne t'en fais pas.

Lorsque je m'écarte un peu d'elle, je remarque notre proximité, mais malgré ça, je n'arrive pas à m'éloigner. Je plante mon regard dans le sien et souris pour la rassurer. Ses pupilles dilatés me montrent à quel point cette hauteur est un vrai danger pour elle, et je trouve qu'elle a assez donné pour aujourd'hui, elle n'a pas besoin de se faire encore plus de mal. Mes yeux regardent chaque parties de son doux visage et je pose finalement mes yeux sur ses lèvres rosées. Elles sont fines et pincées dans une ligne qui me montre encore à quel point elle ne veut pas. Je n'aime pas voir cela, je préfère la voir souriante, ça lui av tellement mieux. Comme si je me rendais compte que je puisse la gêner, je m'éloigne timidement d'elle et la regarde en souriant.

- Humm.. je suppose qu'il suffit de dire qu'on abandonne pour que cela soit régler.

Je n'ai pas le temps de dire quoique ce soit, que la porte s'ouvre derrière nous et nos meilleurs amis respectifs entrent dans la salle, les yeux bandés, guidés par deux hommes du staff habillés en noir.

« Vos amis vont être conduit vers leur châtiment, êtes vous sûr de votre réponse ? »

La voix résonne encore et je souris faiblement avant de me retourner vers Manon et de lui sourire. Ma main hésite un peu , puis finalement se pose sur sa joue et la caresse légèrement avant de la retirer, comme un peu mal à l'aise, même si le contact de sa joue est à présent ancré sur ma main.

- Je pense qu'on ne va pas faire cette épreuve, n'est-ce pas ?  

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We got married !    

Revenir en haut Aller en bas
 
We got married !
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Just Married

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROP :: Mazi-
Sauter vers: