AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vendetta, l'amour au sein de la haine

Aller en bas 
AuteurMessage
Weber Sophie
princesses
princesses
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19
Localisation : Dans ses bras

MessageSujet: Vendetta, l'amour au sein de la haine   Dim 5 Aoû - 23:56


Deux clans

Deux victimes

Une vengeance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weber Sophie
princesses
princesses
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19
Localisation : Dans ses bras

MessageSujet: Re: Vendetta, l'amour au sein de la haine   Lun 6 Aoû - 0:12

Dangerous Wolrd

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a girl, woman. but for now it’s time to run.


Je cours, mais avec mes talons ce n'est pas facile ! Je suis en retard ! Avec Manon, on a prévu d'aller boire un bubble tea ! Je me dépêche comme je peux, mais rien n'y fait et j'arrive avec dix bonnes minutes de retard. Essoufflée, je m'excuse de suite avant de la prendre dans mes bras. Lorsque je m'éloigne je vois qu'elle a une petite moue et je lui demande ce qu'il se passe. Elle me montre l'enseigne du bubble tea où il fait écrit que l'établissement est exceptionnellement fermé aujourd'hui.

-Non ! C'est pas possible ... dis-je déçue. On pire on va se chercher un truc à manger et on va s'installer quelques part ?

Manon opine, même si elle ne s'est toujours pas remise de cette fermeture imprévisible. Pas de nems ou de bubble tea bleu. Nous marchons dans les rues de Séoul et plus loin on voit un petit restaurant qui vend des nems à emporter. Tant mieux car l'endroit n'a pas l'air vraiment fréquentable. Nous commandons puis marchons un peu et plus loin, je vois un immense bâtiment vide. Je propose à Manon d'aller voir si il est possible d'aller s'installer et même si elle n'est pas forcément pour, nous n'avons pas de meilleure solution, le vent étant trop fort et il risque de pleuvoir à n'importe quel moment vu le ciel qui est prêt à tourner à l'orage comme les jours de guerre dans les films. Le bâtiment est vide et nous nous installons sur le rebord d'un petit muret et commençons à manger. Quelques minutes plus tard, des bruits se font entendre et l'ont sursautent toute les deux.

-Fermer toute les entrées ! Crie la voix d'un homme.

Je regarde Manon inquiète et lui dit qu'il faut qu'on trouve un moyen de s'échapper d'ici. Nous laissons les restes de nourritures au sol et avançons sur la pointe des pieds vers la droite, mais de loin nous pouvons voir deux hommes grand et baraqué en costume noir. Merde, ça sent le roussi ! C'est alors qu'en nous tournant, nous voyons deux hommes venir vers nous ! Je prends Manon par la main et nous allons nous cacher sous un vieil escalier en béton. Nous retenons toute les deux notres respiration et une fois que la voix est libre nous repartons en empruntant le chemin que les deux hommes viennent de prendre.

-Le dragon ne sait pas être à l'heure ?

Le dragon?! C'est... c'est le nom d'un mafieux qui est passé plusieurs fois à la télévision ! Oh non, où est-ce qu'on est tombé !? Alors que je veux informer Manon qu'on doit juste partir deux hommes nous attrape et nous traîne vers l'immense salle où il semble y avoir une confrontation. Merde !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Jihoon
GODS
GODS
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 21
Localisation : Busan

MessageSujet: Re: Vendetta, l'amour au sein de la haine   Lun 6 Aoû - 0:14

Dangerous Wolrd

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a boy, man. but for now it’s time to run.


Je me regarde devant la glace froide qui se trouve contre le mur de ma chambre. Je ré-ajuste ma cravate et remets correctement mon col, avant de passer mes mains sur mon torse pour supprimer les moindres plis qu'il pourrait y avoir sur ma chemise blanche. Je passe une main dans mes cheveux noirs et soupire. C'est aujourd'hui le grand jour, confrontation des deux clans... Alors que je suis perdu dans mes pensées, quelqu'un frappe à la porte et je hausse un sourcil avant de soupirer de d'inviter l'inconnu à entrer. Il s'agit d'un de mes plus proches subordonnés Soonyoung, connu sous le nom de Hoshi. Il me prévient que tout est prêt et je lui souris faiblement. D'un signe de main, il part et je prépare mes armes. Deux pistolets forts maniables et pratiques, que  j'ai depuis que je suis le chef de Wanjeonhan. C'est un peu comme une grande famille, même si famille ne peut aller pour définir le terme mafia. Wanjeonhan a deux significations. La première st la traduction du mot parfait mais la deuxième est plus cherchée. Wan est utilisé comme le diminutif de Wang qui signifie roi. Jeon provient de Jeonsa qui veut dire guerrier. Et enfin Han qui fait référence au fleuve qui sépare les deux pays. Chaque mot a une signification puis que ce sont des choses qui représente cet organisme que je gère. Je suis le roi qui règne sur ses soldats et comme l'eau, nous sommes indispensables l'un pour l'autre. Si il y a un trouble dans le fleuve, qui sait quelles répercussions cela peut avoir.. Je souris en repensant à tout ce petit monde que je chéris mais aussi que je dirige. Je mets ma veste de costard noir et vérifiant vite que mon arme est bien chargé, je sors. C'est la confrontation avec Kwon Jiyong aujourd'hui, dans ce vieux bâtiment abandonner. Cette querelle dure depuis un moment déjà. Nos pères se détestaient et n'acceptaient pas les méthodes de l'autre. Tandis que nous sommes plus ''propres'', je n'ai entendu dire que du mal de Kwon Jiyong. Il serait violent, alcoolique, accro aux drogues, au sexe et aux jeux. Je ne sais pas si tout ça est vrai, mais sa tête vaut plus que la mienne puisqu'il a commis plus de meurtre qu'il aurait dû.. Tout ça pour ses intérêts. Je ne dois pas dire que je suis mieux. Je ne vais pas souvent sur le terrain, car je suis tout aussi violent que lui, si les rumeurs sont vrai. J'ai mes démons aussi et je ne lui en veux pas pour ç, mais je vengerai ma mère. Son père a tué ma mère et c'est contre ça que mon père s'est battu, comme ce clan qui sacrifie trop de vie humaine. Il n'avait pas besoin de la tuer pour rétablir la tranquillité dans le quartier. Quartier qui de plus était une zone neutre n'appartenant à aucun clan. Maintenant ce n'est qu'un lieu de guerre pour savoir qui aura droit à cette propriété qui a de nombreux avantages fiscaux et territoriale.  Aujourd'hui soit il donne dédommagement, soit il paie pour ce qu'il a fait. Je monte dans un des gros vanne noir qui se trouve dans le souterrain et je grimpe dedans. Soonyoung et Seungcheol sont avec moi et c'est Wonwoo au volant. Ils guident les autres hommes qui sont répartis dans différentes voitures.

-880 000 000 wons.. ce n'est pas assez pour ce qu'il a fait à Lady Aecha.. râle Seungcheol.

-Le montant à été fixé Cheol ne le discute pas. L'important c'est qu'il paie et que nous réglons ensuite cette affaire de territoire aujourd'hui, dis-je d'un ton grave alors que je ne veux pas que mon avis soit remis en question. Je suis absolu.

Je vois Seungcheol déglutir et je souris en coin, c'est mieux ainsi. Mieux vaut me craindre, car le respect suit de suite. Après quelques minutes de trajet nous arrivons et je remarque qu'il n'est pas encore là. Je sors alors avec Hoshi et Coups pendant que les autres de mes hommes se mettent en position pour intervenir à n'importe quel moment. D'autres camionnettes arrivent et je souris en coin alors que Kwon Jiyong arrive enfin.

-Le dragon ne sait pas être à l'heure ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vervoir Manon
princesses
princesses
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 19

MessageSujet: Re: Vendetta, l'amour au sein de la haine   Dim 7 Oct - 23:13

Vendetta, l'amour au sein de la haine

Guerre des clans

Sophie est en retard et en plus le bubble tea est fermé… C’est vraiment la poisse… Je regarde mon téléphone toutes les cinq secondes pour constater que ça fait bientôt dix minutes que j’attends ma meilleure amie sans pourtant qu’elle n’arrive. Je fronce les sourcils, Sophie et son retard légendaire aiiish… Je la regarde arriver, essoufflée et en talons évidemment et je ris un peu en comprenant pourquoi elle est arrivée tellement en retard. Elle s’excuse et je la serre contre moi avec un sourire un peu pincé. Je lui pardonne évidemment son retard mais le problème c’est que le bubble tea est fermé et je vois que Sophie est toute déçue comme moi. Elle me propose rapidement une autre solution et je fais une petite moue en signe d’acceptation.
-D’accord mais c’est moins bien que le Tea4u…
Je souffle ça, toute triste de ne pas pouvoir manger de nems ni boire de bubble tea ! Un peu parano, je n’aime pas trop me promener dans ce genre de quartiers un peu mal famé mais heureusement, nous trouvons vite un restaurant vendant des nems et j’en prends une bonne quantité pour oublier que le bubble tea est fermé et un ramune en plus. Lorsque nous sortons, je me rends compte qu’il y a un vent terrible et je frissonne mais l’idée de nous abriter toujours dans ce quartier pas super rassurant ne me tente pas plus que ça… Nous entrons tout de même dans le bâtiment vide et je frissonne face à l’ambiance presque glauque de l’endroit inhabité. Nous nous installons sur un muret et je trouve qu’il fait assez froid tout de même mais je tente de me réchauffer en goûtant aux nems que l’on vient d’acheter. Je les trouve presque un peu trop chaud mais ça ne me fait que du bien (malgré ma langue qui brûle). Alors que notre repas improvisé dans un bâtiment abandonné se poursuit, je sursaute quand des bruits se font entendre et que quelqu’un demande à ce que toutes les entrées soient fermées. Je savais que ce n’était pas un endroit fréquentable ! Sophie me dit qu’on doit trouver un moyen de sortir et je hoche vivement la tête alors que la panique me prend au cœur. Sophie de son côté me prend la main et nous tentons de sortir avant d’apercevoir deux sortes de gardes du corps et allons immédiatement nous cacher sous un escalier. Je ferme les yeux en retenant fort ma respiration et une fois les hommes passés, nous essayons d’emprunter le chemin de la sortie lorsque j’entends une voix s’élever à nouveau. What ? Les dragons existent vraiment ou c’est juste un surnom ? Je n’essaye de toute façon pas de comprendre puisqu’on se fait chopper et emmener dans la pièce d’où venait la voix parlant de dragons…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kwon Jiyong
GODS
GODS
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 30
Localisation : In your pussy

MessageSujet: Re: Vendetta, l'amour au sein de la haine   Dim 7 Oct - 23:19

Vendetta, l'amour au sein de la haine

Guerre des clans

Je ne me presse pas, préférant être en retard pour l’ennuyer encore un peu plutôt que d’arriver plus tôt et de devoir l’attendre. Je passe ma main dans mes cheveux orange pour les décoiffer, n’aimant pas l’air trop sérieux qu’ils me donnent une fois aplatis. Je porte une tenue excentrique, à mon image, ce genre de tenue que je porte pour n’importe quelle occasion, même un règlement de compte comme aujourd’hui. Peut-être devrais-je faire un effort… Cette pensée ne m’effleure qu’une petite seconde avant de s’enfuir aussi vite qu’elle est venue. Je n’ai pas à faire d’efforts, pas pour un clan aussi insignifiant comparé au mien. J’enfile ma veste bleue ciel avant de sortir de mon bureau pour rejoindre mon clan. Tout est encore en train de se préparer et je vais dans ma pièce privée pour chercher les armes qu’il me faudra pour aujourd’hui, n’étant pas naïf comme le chef de l’autre clan, je sais que tout ne se passera pas tout doux tout miel. Il espère probablement que je coopère à son petit dédommagement pour une simple vie humaine, cette pensée continue de me faire ricaner. Je me serre un verre de vin sur l’une des petites tables à l’entrée de ma pièce et me promène devant l’étendue des armes en goûtant à cette boisson dont j’abuse sans m’en méfier. Je préfère me battre plutôt que payer une somme sans raison puisqu’en plus, je n’ai pas commis le crime pour lequel on me demande de payer. Je choisis des pistolets et glisse un poignard dans ma manche avant de retourner auprès de mes hommes, enfin prêts pour partir. Je grimpe dans un de nos véhicules avec deux de mes plus proches hommes de main et regarde l’heure. Nous ne sommes pas loin, mais nous aurons quand même un peu de retard : parfait. Je regarde en face de moi Seunghyun, perdu dans ses pensées avec un air grave puis mon attention se porte sur Youngbae, que tout le monde surnomme Taeyang, puisqu’il prend la parole.
-On ne va pas lui donner la somme qu’il attend de recevoir, n’est-ce-pas ?
-Bien sûr que non. Il s’en prend à plus gros que lui, il n’a aucune chance de nous battre.
Je souris, confiant, et déjà nous arrivons devant le bâtiment censé être vide, le bâtiment où nous avons rendez-vous. Je descends lentement de mon véhicule et entre dans le bâtiment entouré de TOP et de Taeyang en laissant Seungri gérer mes hommes pour qu’ils s’organisent en attendant la confrontation inévitable. J’entre dans la pièce où Jihoon m’attend en m’annonçant que je ne peux pas être à l’heure et je ris ironiquement.
-Les meilleurs savent se faire attendre.
Je regarde le bâtiment en mauvais état autour de nous et alors que je veux annoncer que je n’ai pas amené la somme attendue avec moi, deux de mes hommes entrent dans la pièce en poussant deux jeunes filles devant eux. Je les regarde, perplexe en me demandant ce qu’elles font là alors que toutes les entrées étaient censées être condamnées. Je regarde Jihoon pour voir s’il les connaît mais comme je lis dans son regard que non, je sors mes flingues et ordonne à un de mes hommes de les agenouiller. Je jette un coup d’œil à l’autre chef de bande alors que je pose les canons de mes flingues sur les deux fronts des jeunes filles pour pouvoir les tuer d’une pierre deux coups.
-Tu es d’accord qu’on doit les éliminer ? Elles en ont trop vu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vendetta, l'amour au sein de la haine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vendetta, l'amour au sein de la haine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je passe de l'amour total à l'agacement complet !
» Sein phosphorescent ???
» Roch Voisine - sauf si l'amour s'évapore
» parfait amour et perfect haze
» bebe d amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROP :: SoG x Mazi-
Sauter vers: